NOUVELLES
15/09/2015 13:53 EDT | Actualisé 15/09/2016 01:12 EDT

Forum sur le cancer: délai avant d'être opéré et manque d'accès aux médicaments

MONTRÉAL — Les gens atteints de cancer et ceux qui tentent de leur venir en aide en avaient long à dire, mardi, au sujet de la façon dont le réseau de la santé s'occupe d'eux et de la priorité qui n'est toujours pas accordée au cancer, au Québec, selon eux.

Plusieurs personnes ont en effet participé au forum sur la gouvernance de la lutte contre le cancer au Québec, organisé par la Coalition priorité cancer, durant tout un avant-midi à Montréal.

Et les frustrations de tous ont été exprimées: délais trop longs avant d'obtenir une intervention chirurgicale, manque d'accès aux nouveaux médicaments coûteux, manque de services après une opération, obligation pour les patients de se battre pour obtenir des soins, sans compter le fameux registre québécois sur le cancer, qui n'est toujours pas à jour et pleinement fonctionnel — ce qui fait qu'on ne sait pas trop si ce que l'on fait porte fruit et est investi à la bonne place.

Me Jean-Pierre Ménard, avocat spécialisé dans le droit de la santé, a admis qu'il voit aujourd'hui des cas qu'il ne voyait pas il y a 10 ou 15 ans, soit ceux de gens atteints de cancer qui n'ont pas accès à des soins en temps utile ou pas accès à une globalité de soins — ce qui peut nuire à leur rétablissement.

Suzanne Poulet, de l'organisme Ovaire espoir, a souligné que selon la cible, 90 pour cent des patients atteints de cancer devraient être opérés en 28 jours. Or, cette cible de 28 jours pour une chirurgie oncologique est dépassée dans bien des hôpitaux. Elle a cité le cas d'hôpitaux dans la région de Montréal où ce délai est plutôt de 40 ou 41 jours. 

Lia Lévesque, La Presse Canadienne