NOUVELLES
15/09/2015 10:23 EDT | Actualisé 15/09/2016 01:12 EDT

Controverse sur « Mon Acadie » : Natasha St-Pier réagit

La chanteuse acadienne Natasha St-Pier a réagi sur Facebook à la controverse suscitée par le vidéoclip qui fait la promotion de son album intitulé Mon Acadie.

Elle y écrit qu'elle est « triste d'apprendre que certaines personnes ont pu être offensées par mon clip "Tous les Acadiens" ».

« Ce n'était nullement mon intention, poursuit-elle, puisqu'au contraire j'étais heureuse de travailler et présenter un album qui parle de mes racines. »

Dans la reprise de la chanson Les Acadiens, de Michel Fugain, la chanteuse arbore des plumes autochtones. On la voit aussi pagayer dans un canot. Des capteurs de rêves sont également dans le décor de ce clip. 

Les commentaires dans les médias sociaux ont été nombreux et cinglants.

« Alors que nos artistes francophones canadiens tentent de faire oublier aux Français le mythe de la cabane au Canada et des Indiens qui portent des plumes, Natasha St-Pier nous ramène dans le passé », peut-on y lire, entre autres.

Sur Facebook, Natasha St-Pier explique que son album Mon Acadie, qui doit être lancé le 2 octobre, est « l'expression de mon enfance, les balades en forêts, les rivières, les étés où j'ai appris à pêcher, les chasses au trésor organisées au camp à Saint-Hilaire ».

Elle se défend de vouloir faire un amalgame entre Acadiens et Autochtones. « Je ne dis pas qu'un Acadien est un Amérindien ou qu'un Amérindien est un Acadien. Simplement ces peuples cohabitent ensemble en Acadie depuis très longtemps. Ils font donc partie de notre histoire. »

Loin de vouloir faire de l'histoire ou de la politique, il faut voir dans son album, dit-elle, « juste de la musique et du rêve ».

Des réactions partagées

Le président de la Société nationale de l'Acadie (SNA), René Cormier, s'était dit déçu, en voyant le vidéoclip, que l'on véhicule toujours de tels clichés en France.

« La SNA n'a pas à dicter à ses citoyens acadiens comment représenter l'Acadie. Maintenant, c'est vrai que comme individus on peut être déçu qu'une artiste [fasse circuler] ce genre de propos. Mais les médias ont aussi un rôle à jouer. On exige de la rigueur des médias et, malgré tous les efforts qu'on fait, on continue à véhiculer ce genre de clichés. Ça, on peut le déplorer », dénonce René Cormier.

La grande dame de la chanson acadienne, Édith Butler, avait plutôt défendu les choix artistiques de Natasha St-Pier. Elle s'est dite extrêmement surprise de la réaction des gens en Acadie à la suite du dévoilement de la vidéo Les Acadiens.

Édith Butler a participé à deux chansons du nouvel album de Natasha St-Pier.

Natasha St-Pier s'était aussi exprimée sur son nouvel album lors de son passage à l'émission Pénélope McQuade d'ICI Radio-Canada télé, le 31 août dernier. Elle y expliquait avoir voulu laisser une place aux Amérindiens dans son nouvel album parce qu'ils ont « joué un rôle très important auprès des francophones en Acadie quand ils se sont battus contre les Anglais ».

Au sujet de l'imagerie autochtone dans son vidéoclip, elle affirme qu'elle résulte d'une rencontre avec une Albertaine qui avait appris à faire des coiffes avec un grand chef indien. « Je trouvais ça beau, je trouvais la démarche de cette fille-là dans sa fabrication agréable, et je trouvais ça le fun de laisser au peuple amérindien une vraie place dans l'album, qui est très oublié de nos livres d'histoire et qui a joué un rôle important. »