NOUVELLES
15/09/2015 08:10 EDT | Actualisé 15/09/2016 01:12 EDT

C1 - Choc Roma-Barça, Chelsea pour se rassurer

Le choc entre l'AS Rome et le FC Barcelone, tenant du titre, est l'affiche des matches de mercredi de la première journée de Ligue des champions, où Chelsea en pleine crise a l'occasion de se rassurer en recevant le Maccabi Tel-Aviv.

Tous les matches sont à 18h45 GMT.

Gr E - 100e en vue pour Messi

AS Rome - FC Barcelone: le Barça tenant du titre démarre chez son concurrent le plus sérieux, en Italie où il n'a gagné qu'un seul de ses six derniers matches. Il part cependant favori, emmené par son trio MSN (Messi-Neymar-Suarez), au sein duquel Messi s'apprête à vivre mercredi son 100e match de Ligue des champions (77 buts). En face, Totti aimerait inscrire son 300e avec le club, toutes compétitions confondues. En championnat, les deux équipes sont en forme: la Roma a commencé par un nul et deux victoires, notamment contre la Juve, tandis que le Barça a aligné trois succès, fussent-ils étriqués, mais le dernier en date sur le terrain de l'Atletico Madrid, samedi (2-1).

Leverkusen - BATE Borisov: les deux outsiders du groupe, a priori promis à une lutte pour la 3e place, doivent partir d'un bon pied, surtout Leverkusen à domicile. Le club allemand reste sur une déconvenue sur sa pelouse samedi face au modeste Darmstadt (0-1), mais possède une belle expérience en C1: il s'est qualifié pour les 8e de finale lors de ses six dernières participations à la phase de poules.

Gr F - Müller attendu

Dinamo Zagreb - Arsenal: après une défaite inaugurale, les Gunners se sont repris en championnat (trois victoires et un nul face à Liverpool). Walcott est pressenti pour occuper de nouveau la pointe de l'attaque, plutôt que Giroud. Le Dinamo de son côté, qui reste sur 41 matches toutes compétitions confondues sans revers, cherchera à enfin briller sur la scène européenne, en comptant sur son attaquant algérien, Soudani.

Olympiakos - Bayern Munich: Les deux clubs ont parfaitement débuté leur saison en championnat par des cartons pleins, mais le Bayern, invaincu en sept matches contre des formations grecques, ne devrait pas avoir de problème au Pirée, malgré la chaude ambiance. Chez les Bavarois de Pep Guardiola, Müller brille actuellement avec huit buts en six matches cette saison (club et sélection confondus).

Gr G - Les Blues pour reprendre des couleurs ?

Chelsea - Maccabi Tel-Aviv: les Blues de Jose Mourinho sont en pleine crise en ce début de saison, avec un indigne bilan d'une seule victoire en six matches. La défense londonienne prend l'eau et vient de perdre sur blessure son gardien Courtois pour plusieurs semaines... Face aux modestes Israéliens, l'occasion est belle de se rassurer avant d'accueillir Arsenal en Premier League. Chelsea aura cependant aussi la pression car l'interdiction de se louper: la réception du Maccabi représente son match le plus facile.

Dynamo Kiev - FC Porto: derrière Chelsea, les Ukrainiens disputeront aux Portugais le deuxième ticket qualificatif. Le rendez-vous de mercredi donnera un premier aperçu de ce mano a mano. Porto, qui n'a jamais perdu en six rencontres en Ukraine, s'appuie sur Casillas dans les buts, Imbula et Brahimi au milieu et Aboubakar en attaque (4 buts en 4 matches de championnat). Le Dynamo de Belhanda, lui, compte sur sa dynamique en compétitions nationales (7 victoires et un nul).

Gr H - Lyon revient

La Gantoise - Lyon: Lyon, trois ans après sa dernière participation aux poules de C1, se rend chez l'un des Petits Poucets de l'édition 2015-2016. C'est une entame en douceur pour des Lyonnais plus à l'aise à l'extérieur (deux victoires) qu'à domicile (deux nuls et un revers) en championnat. Le champion de Belgique de son côté, invaincu en championnat mais abonné aux nuls (cinq en sept matches), voudra briller pour son tout premier match dans la compétition.

Valence - Zenit Saint-Pétersbourg: les deux équipes n'ont pas encore trouvé leur vitesse de croisière en championnat et disputent déjà un match important dans l'optique de la qualification, au sein d'un groupe très homogène. En attaque, Valence s'appuie sur un joueur chevronné (Negredo) ou un jeune (Paco Alcacer), tandis que le Zenit est porté par un Hulk déchaîné (cinq buts en huit matches de championnat, et deux avec le Brésil récemment face au Costa Rica et aux Etats-Unis).

ybl/pgr/jl