NOUVELLES
14/09/2015 14:29 EDT | Actualisé 14/09/2016 01:12 EDT

Yémen: l'ONU poursuit ses efforts de médiation (porte-parole)

L'ONU a affirmé lundi qu'elle ne renonçait pas à ses efforts pour convaincre les belligérants au Yémen de négocier malgré la poursuite des combats.

Le médiateur de l'ONU Ismaïl Ould Cheikh Ahmed est en route pour Ryad, où il devrait arriver mardi, "afin d'avoir de nouvelles consultations avec le gouvernement du Yémen et les autres protagonistes", a indiqué le porte-parole de l'ONU Stephane Dujarric.

Le médiateur avait annoncé jeudi la reprise prochaine de négociations de paix, avec la participation des rebelles chiites Houthis et du président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, en exil à Ryad.

Mais ce dernier, après avoir confirmé d'abord sa participation, a finalement annoncé samedi qu'il ne participerait à aucune négociation tant que les Houthis n'auront pas commencé à se retirer des territoires conquis depuis un an, une condition qui semble difficilement acceptable pour les rebelles.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon "continue de penser qu'il n'y a pas de solution militaire au conflit", a affirmé M. Dujarric. "Nous allons poursuivre nos efforts pour amener les parties à la table de négociation", a-t-il ajouté. "Certains ont changé d'avis mais nous n'avons pas changé d'avis".

Tous les protagonistes du conflit doivent s'engager de manière urgente et de bonne foi dans la recherche d'une solution politique", a déclaré le porte-parole, rappelant que plus de 21 millions de Yéménites, soit 80% de la population, ont besoin d'aide humanitaire.

L'offensive du gouvernement et de la coalition militaire arabe menée par Ryad qui le soutient pour reprendre Sanaa aux Houthis s'est intensifiée lundi. Des forces progouvernementales yéménites appuyées par la coalition tentaient lundi de progresser en territoire ennemi, au deuxième jour d'une grande offensive qui vise à reconquérir la capitale Sanaa aux mains de rebelles pro-iraniens depuis un an.

avz/faa