DIVERTISSEMENT
14/09/2015 01:32 EDT | Actualisé 14/09/2015 01:36 EDT

Le sexisme dans les médias américains mis en évidence (accidentellement) par Vanity Fair

Sam Jones/Vanity Fair

Un article sur le nouveau visage des émissions de « late-night » à la télé américaine a soulevé des réactions sur les réseaux sociaux, mais pas pour les raisons auxquelles s'attendait Vanity Fair, qui a publié le texte.

Le magazine a partagé sur Twitter lundi le texte intitulé « Why Late-Night Television Is Better than Ever » (« Pourquoi la télévision de fin de soirée est meilleure que jamais ») accompagné d'une photo des principaux animateurs de ces émissions de fin de soirée si populaires chez nos voisins du Sud.


Ce qui saute aux yeux, bien entendu, c'est le fait qu'aucune femme ne figure sur l'image. Certains ont ri jaune face à cette situation.


« J'ai regardé cette photo tellement longtemps que j'ai oublié de quoi avait l'air une femme. »


« Hum, je n'arrive pas à dire ce qui manque sur cette image... »

« C'est super de voir tant de diversité. C'est inspirant que tant d'hommes blancs différents aient la chance d'être représentés, pour une fois! »

D'autres ont remercié Vanity Fair d'avoir « mis en évidence le sexisme dans les médias, même si l'objectif était tout autre. »


Finalement, certains ont critiqué sans détour le choix de titre et d'angle de l'article.


« Tant que ce milieu ne comptera pas plus de femmes, ce ne sera pas "meilleur que jamais", loin de là. »

Le texte de Vanity Fair fait état de la capacité des émissions de « late nights » à demeurer de grande qualité malgré le départ de grands noms, comme Jay Leno, David Letterman et Jon Stewart.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Galerie photo Les clichés sur le sexisme illustrés par des pictogrammes Voyez les images