NOUVELLES
14/09/2015 15:43 EDT | Actualisé 14/09/2016 01:12 EDT

USA: 30 millions de dollars de pénalités pour un hacker ukrainien

Un Ukrainien et son entreprise, accusés d'avoir illégalement obtenu des informations sur de grandes entreprises, ont accepté de verser 30 millions de dollars de pénalités aux Etats-Unis, a annoncé le gendarme boursier américain (SEC) lundi.

Mi-août, Andreï Supranonok et sa société Aspen Capital Partners avaient été inculpés aux côtés de 32 autres personnes pour avoir piraté des sites de publication de communiqués d'entreprise afin d'obtenir en avance des informations sensibles sur de grands groupes comme Netflix ou Boeing.

Les gains totaux engrangés par les malfaiteurs avaient alors été estimés à près de 100 millions de dollars.

Aux termes de l'accord annoncé par la SEC, M. Supranonok et son entreprise ont accepté de restituer les 30 millions de dollars empochés en vendant et achetant des produits dérivés indexés sur le cours de Bourse d'entreprises (CFD, contracts for differences) au coeur de ces délits d'initiés d'un nouveau genre.

"Cette affaire doit servir d'avertissement pour tout trader qui penserait qu'il pourrait dissimuler ses actions illicites en échangeant des CFD en dehors des Etats-Unis", a indiqué Michael Osnato, l'un des responsables de la SEC cité dans un communiqué.

Le gendarme américain de la Bourse a par ailleurs assuré que les charges étaient maintenues contre les 32 autres personnes poursuivies dans cette affaire.

Des enquêtes pénales sont menées en parallèle par deux antennes du ministère américain de la Justice.

jt/chr/elm

BOEING

NETFLIX