NOUVELLES
13/09/2015 21:19 EDT | Actualisé 13/09/2016 01:12 EDT

Syrie: la Russie aiderait à agrandir la l'aéroport international Bassel El Assad

BEYROUTH — Les forces militaires russes aménageraient une nouvelle piste d'atterrissage dans un important aéroport de la province côtière de Lattaquié, en Syrie, qui est un bastion des partisans du président Bachar el-Assad, selon les militants de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

La Russie, un allié de longue date du régime de Bachar el-Assad, nie tenter de soutenir le controversé président syrien et dit plutôt vouloir accroître son activité militaire dans le cadre de l'effort international pour combattre le groupe État islamique (ÉI), qui est très actif en Syrie et en Irak.

Le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, a d'ailleurs demandé dimanche à la communauté internationale d'inclure le gouvernement syrien dans ses efforts pour vaincre l'ÉI. Dans une entrevue diffusée dimanche à la télévision d'État russe, il a qualifié d'«absurde» la décision occidentale d'écarter les forces du régime syrien de la frappe internationale contre l'ÉI.

Le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, a déclaré dimanche que des témoins, dont des représentants de l'aéroport international officiellement nommé Bassel el-Assad — du nom du frère du président décédé en 1994 dans un accident de la route — avaient rapporté que son tarmac était en train d'être agrandi, apparemment pour permettre à de plus gros avions d'atterrir.

Encore connu sous son ancienne appellation de Hemeimeem, cet établissement aéroportuaire est le deuxième plus important contrôlé par le régime de Bachar al-Assad. Le premier est celui de la capitale syrienne, Damas.

Des témoins ont dit à l'OSDH qu'aucun militaire syrien ou civil n'avait la permission de s'approcher du tarmac.

Rami Abdel Rahmane a ajouté que la construction d'un autre aéroport rural était prévu à l'est de la ville de Lattaquié, où est situé l'autre établissement actuellement en cours de réaménagement.

Un ancien général libanais bien au fait du dossier militaire syrien a de son côté affirmé à l'Associated Press la semaine dernière que l'établissement d'une base militaire était prévue dans la ville méditerranéenne de Jableh, à environ 25 kilomètres au sud de Lattaquié. 

Des porte-paroles israéliens ont confirmé que la construction d'une base militaire semblait être envisagée.

L'aéroport international Bassel el-Assad compte une base militaire qui a déjà été bombardée par les rebelles.

Sarah El Deeb, La Presse Canadienne