NOUVELLES
14/09/2015 06:55 EDT | Actualisé 14/09/2016 01:12 EDT

Mondial-2015 - Poule D: la fiche de la France

FRANCE

Population: 66 millions

Capitale: Paris

Licenciés: 438.100

Sélectionneur: Philippe Saint-André (depuis novembre 2011)

Clasement World Rugby: 7e (au 14 septembre 2015)

Passé en Coupe du monde

Finaliste (1987, 1999, 2011)

3e (1995)

4e (2003, 2007)

Quarts de finale (1991)

Calendrier au premier tour:

France - Italie le 19 septembre (19h00 GMT) à Twickenham

France - Roumanie le 23 septembre (19h00 GMT) à Londres (stade Olympique)

France - Canada le 1er octobre (19h00 GMT) à Milton Keynes

France - Irlande le 11 octobre (15h45 GMT) à Cardiff

Le groupe des 31:

Avants (17): Uini Atonio (La Rochelle), Eddy Ben Arous (Racing 92), Vincent Debaty (Clermont), Nicolas Mas (Montpellier), Rabah Slimani (Stade Français), Guilhem Guirado (Toulon), Benjamin Kayser (Clermont), Dimitri Szarzewski (Racing 92), Alexandre Flanquart (Stade Français), Yoann Maestri (Toulouse), Pascal Papé (Stade Français), Thierry Dusautoir (Toulouse), Bernard Le Roux (Racing 92), Yannick Nyanga (Racing 92), Fulgence Ouedraogo (Montpellier), Damien Chouly (Clermont), Louis Picamoles (Toulouse)

Arrières (14): Rory Kockott (Castres), Morgan Parra (Clermont), Sébastien Tillous-Borde (Toulon), Frédéric Michalak (Toulon), Rémi Tales (Racing 92), Mathieu Bastareaud (Toulon), Alexandre Dumoulin (Racing 92), Gaël Fickou (Toulouse), Wesley Fofana (Clermont), Brice Dulin (Racing 92), Sofiane Guitoune (Bordeaux-Bègles), Yoann Huget (Toulouse), Noa Nakaitaci (Clermont), Scott Spedding (Clermont)

L'objectif: "Il faut y aller avec l'enthousiasme d'un premier de la classe, une envie et une détermination incroyables. Il n'y a pas de frein à main, de limites à avoir. Une Coupe du monde, c'est l'aventure d'un groupe de mecs. On a des mecs bien, des polyvalents, des anciens, des jeunes, des costauds, des rapides, des créateurs. On avance, on est sûr de ce qu'on fait et on va se préparer pour gagner la Coupe du monde, même si je ne vous dis pas qu'on sera champions du monde." Philippe Saint-André, sélectionneur du XV de France.

jmt/pga/ig