NOUVELLES
14/09/2015 04:07 EDT | Actualisé 14/09/2016 01:12 EDT

Le gouvernement britannique nomme un sous-secrétaire d'État aux réfugiés syriens

Le gouvernement britannique a annoncé lundi la nomination du député Richard Harrington au poste de sous-secrétaire d'État aux réfugiés au même moment où le Premier ministre David Cameron visitait un camp de réfugiés au Liban.

"Richard Harrington sera responsable de la coordination du travail au sein du gouvernement pour réinstaller jusqu'à 20.000 réfugiés syriens au Royaume-Uni, ainsi que de la coordination de l'aide du gouvernement aux réfugiés syriens dans la région", selon un communiqué des services du Premier ministre.

Cette annonce intervient une semaine après que le gouvernement conservateur britannique, qui refuse d'accepter les quotas européens, a annoncé son intention d'accueillir au Royaume-Uni 20.000 réfugiés syriens au cours des cinq prochaines années.

"Je nomme un ministre spécifique pour les réfugiés syriens pour faire en sorte que notre promesse d'accueillir les 20.000 (personnes) et de leur offrir un foyer chaleureux dans notre pays soit remplie rapidement", a expliqué David Cameron dans une déclaration à la télévision Sky News depuis un camp de réfugiés syriens au Liban.

"Je voulais venir ici pour voir de mes propres yeux et entendre de mes propres oreilles le vécu des réfugiés et ce dont ils ont besoin", a ajouté le dirigeant conservateur, qui doit rencontrer lundi son homologue libanais Tammam Salam.

Le gouvernement britannique a décidé de ne prendre que des réfugiés provenant de camps se trouvant près de la frontière syrienne, en Turquie, en Jordanie et au Liban, une décision critiquée par l'opposition travailliste qui appelle à accueillir également des réfugiés déjà présents sur le sol européen.

Début septembre, M. Cameron avait annoncé le déblocage de 100 millions de livres supplémentaires pour faire face à la crise humanitaire entraînée par l'exode des Syriens, portant l'aide totale britannique à un milliard de livres (1,36 milliard d'euros).

Environ 60% de ces nouveaux fonds seront octroyés aux agences des nations unies et aux organisations non gouvernementales travaillant directement en Syrie tandis que les 40% restants iront à ceux aidant les réfugiés au Liban, en Jordanie et en Turquie, a détaillé le gouvernement britannique lundi. Jusqu'à 29 millions de livres iront au Liban, un pays qui accueille plus d'un million de Syriens, soit l'équivalent d'un quart de sa population.

Le Royaume-Uni a accepté sur son sol 216 réfugiés syriens en situation vulnérable en un an, et près de 5.000 Syriens y ont obtenu le droit d'asile depuis le début en 2011 de la guerre civile qui dévaste leur pays, selon des chiffres officiels.

Plus de quatre millions de Syriens ont fui leur pays depuis le début du conflit, et plus de 240.000 ont été tués.

jb/oaa/at