NOUVELLES
14/09/2015 05:29 EDT | Actualisé 14/09/2016 01:12 EDT

L'armée russe lance ses plus grandes manoeuvres militaires depuis le début de l'année

L'armée russe a lancé lundi ses plus grandes manoeuvres militaires depuis le début de l'année, déployant 95.000 soldats dans le centre du pays, selon le ministère russe de la Défense.

Ces exercices militaires baptisés "Centre-2015", qui dureront jusqu'à dimanche, impliquent également le déploiement de 170 avions, 20 navires de guerre et plus de 7.000 pièces d'armement, a précisé le ministère dans un communiqué.

Il s'agit des "exercices militaires les plus importants de l'année", selon le ministère qui précise qu'ils se déroulent sur 20 sites différents dans le "district militaire central" de la Russie, qui englobe d'immenses territoires allant de l'Oural à la Sibérie centrale.

"La préparation et la capacité de mobilisation des troupes dans les régions de Bachkirie, de Novossibirsk, de Samara et de Tcheliabinsk seront mis à l'épreuve", précise le ministère de la Défense, qui indique que la flotte russe de la Caspienne est également mobilisée.

Les manoeuvres intègrent des soldats des pays membres de l'Organisation du traité de sécurité collective, qui regroupe plusieurs ex-républiques soviétiques.

Les militaires testeront à cette occasion "leur capacité à contenir un conflit armé international" et simuleront "la destruction de groupes armés illégaux dans le cadre d'opérations conjointes", selon le communiqué.

Cité par l'agence de presse russe Interfax, le général Vladimir Zaroudnitski, qui commande le district militaire central, a indiqué que les régions de l'Oural (Centre), de l'Altaï (Sibérie occidentale) et de la mer Caspienne étaient les principales régions concernées par ces exercices.

Des militaires venus du Nicaragua participeront en outre en tant qu'observateurs à ces manoeuvres, a-t-il ajouté.

Le quotidien russe Izvestia avait indiqué la semaine dernière que le président Vladimir Poutine, en visite officielle au Tadjikistan jusqu'à mardi, superviserait ces exercices à son retour.

La semaine dernière, la Russie a par ailleurs averti les autorités chypriotes de possibles manoeuvres navales au large de la Syrie entre le 14 et le 17 septembre. La Russie n'a toutefois pas confirmé qu'elles procèderait à ses exercices, qui prendraient place au large de sa base de Tartous, en Syrie, en pleine polémique sur un éventuel renforcement par Moscou de ses moyens militaires dans ce pays en guerre.

tbm/pop/kat/at