NOUVELLES
13/09/2015 21:26 EDT | Actualisé 13/09/2016 01:12 EDT

Des Russes manifestent contre le vandalisme d'oeuvres d'art à Saint-Pétersbourg

SAINT-PÉTERSBOURG, Russie — Au moins 300 personnes ont manifesté à Saint-Pétersbourg, en Russie, pour contester la destruction, par des vandales inconnus, d'un bas-relief vieux d'un siècle représentant un Méphistophélès ricanant. 

Les marcheurs ont réclamé une meilleure protection des édifices historiques et des parcs, qui sont, selon eux, menacés.

Le bas-relief en question, une représentation naïve du diable, était situé sur la façade d'un hôtel à Saint-Pétersbourg, une ville reconnue pour sa remarquable architecture. Sa destruction, en août dernier, a fait craindre une montée de l'intolérance religieuse en Russie.

Le mois dernier, des activistes ont également saccagé une exposition d'artistes non-conformistes à Moscou, clamant que ces oeuvres offensaient les chrétiens.

Alexander Kobrinsky, un député de Saint-Pétersbourg présent à la manifestation de dimanche, a déclaré que l'objectif de celle-ci était de «défendre (la) ville des vandales, des entreprises de construction et même des organisations religieuses».

De son côté, Irina Kruglova, une manifestante de 67 ans, a affirmé être venue «défendre sa ville contre le vandalisme et la cupidité».

The Associated Press