NOUVELLES
14/09/2015 11:48 EDT | Actualisé 14/09/2016 01:12 EDT

Chili : l'ex-collecteur de fonds de la campagne de Bachelet assigné à résidence

L'enquête sur le possible financement illégal de la campagne électorale de la présidente chilienne, Michelle Bachelet, a franchi lundi une nouvelle étape avec l'assignation à résidence du géographe Giorgio Martelli, qui avait travaillé comme collecteur de fonds pendant cette campagne.

Le juge Luis Avilés a ordonné une "mesure préventive d'arrestation à domicile à l'encontre du prévenu, Giorgio Martelli", a annoncé la justice dans un communiqué.

Martelli est poursuivi pour "délits fiscaux" dans le cadre d'une enquête plus large portant sur un possible financement illégal de la campagne par la compagnie minière chilienne Soquimich.

Le parquet l'accuse d'avoir utilisé une entreprise fantôme, Asesorias y Negocios, pour recevoir et distribuer des fonds pour la campagne de Mme Bachelet, pour un montant de 245 millions de pesos (355.000 dollars environ).

Cet argent aurait été versé avant même que la présidente socialiste, déjà au pouvoir de 2006 à 2010, officialise sa nouvelle candidature en mars 2013.

La loi chilienne autorise les contributions financières d'entreprises aux campagnes politiques, mais uniquement 90 jours avant les élections, ce qui ne serait pas le cas ici.

La dirigeante, confrontée à une crise de confiance liée également à un scandale financier impliquant son fils, a vu sa popularité chuter ces derniers mois, tombant vendredi à son plus bas historique, à 22%, selon l'Etude nationale d'opinion publique (CEP).

pa/gfe/yow/ka/gkg