NOUVELLES
14/09/2015 10:16 EDT | Actualisé 14/09/2016 01:12 EDT

Blatter devrait faire face à une enquête criminelle pour un contrat de diffusion

ZURICH — Le président de la FIFA Sepp Blatter devrait faire face à une enquête criminelle pour avoir vendu en-dessous du prix les droits de télédiffusion de la Coupe du monde à Jack Warner, a révélé l'ancien conseiller anti-corruption de l'organisme.

Mark Pieth, un professeur suisse de droit pénal, a déclaré que Blatter est une cible probable dans l'enquête fédérale suisse de «mauvaise gestion criminelle» de la FIFA.

«Blatter doit se défendre contre une forme de détournement de fonds. Voilà un sujet qu'ils doivent aborder», a déclaré Pieth dans le cadre de l'enquête menée par le procureur général de Suisse.

La télévision suisse SRF a montré, vendredi, un contrat de 2005 signé par Blatter qui cède les droits de retransmission télévisés des Coupes du monde de 2010 et 2014 au président de la Fédération des Caraïbes, Jack Warner, pour la somme totale de 600 000 $.

Warner, à l'époque vice-président de la FIFA et partisan de Blatter, a ensuite accordé les droits à une compagnie contrôlée par sa famille. Ils ont ensuite été vendus pour une somme estimée à 20 millions $ à un diffuseur de la Jamaïque.

Le contrat semble confirmer l'affirmation de Warner en 2011, après avoir quitté la FIFA à la suite d'une affaire de corruption, selon laquelle la FIFA le laissait négocier les droits à la baisse de la Coupe du monde en échange du soutien à Blatter à l'élection présidentielle.

Warner est accusé aux États-Unis de corruption et de blanchiment d'argent. Arrêté à Trinité-et-Tobago, il a été libéré sous caution. Les États-Unis ont demandé son extradition.

Graham Dunbar, The Associated Press