NOUVELLES
14/09/2015 09:40 EDT | Actualisé 14/09/2016 01:12 EDT

Bahreïn : appel de 32 pays pour le respect des droits de l'Homme

La Suisse a présenté lundi au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à Genève une déclaration d'un groupe de 32 pays appelant Bahreïn à prendre davantage de mesures pour garantir les droits de l'Homme dans le royaume.

"La situation des droits de l'Homme demeure une grave préoccupation pour nous", affirment ces pays, tout en saluant des "pas positifs" accomplis par le gouvernement, avec notamment la nomination d'un médiateur au ministère de l'intérieur, d'une unité spéciale d'enquête sur les accusations contre les forces de l'ordre, ainsi que la création d'une commission sur les droits des détenus et prisonniers.

La déclaration exprime son inquiétude après "des rapports sur le harcèlement et l'emprisonnement de personnes ayant exercé leur droit d'exprimer leur opinion et de rassemblement ou d'association pacifique, y compris des défenseurs des droits de l'Homme".

Ce texte soutenu en particulier par les Etats Unis, la Grande-Bretagne, la France, et l'Allemagne dénonce la détention de mineurs pour avoir manifesté et les garanties insuffisantes pour des procès justes.

Les Etats signataires appellent le gouvernement de Bahreïn à examiner les informations relatives à "des tortures et des mauvais traitements de prisonniers, d'ouvrir des enquêtes et des poursuites sur ces cas".

Ils demandent en outre l'autorisation d'une visite à Bahreïn du rapporteur spécial de l'ONU sur la torture et que des instructions soient données aux forces de sécurité pour éviter "un usage excessif de la force".

pjt/cls