NOUVELLES
14/09/2015 12:40 EDT | Actualisé 14/09/2016 01:12 EDT

Airbus démarre avec "fierté" la production de ses premiers avions aux Etats-Unis

L'avionneur européen Airbus a démarré avec "fierté" lundi la production de ses premiers avions sur le sol américain, espérant gagner des parts de marchés dans le fief de son concurrent Boeing et réduire ses coûts au moment où il augmente ses cadences de production.

"Aujourd'hui est un moment de fierté", s'est réjoui Fabrice Brégier, directeur général d'Airbus, sous les applaudissements nourris des 260 salariés qui vont travailler dans cette usine d'assemblage basée à Mobile (Alabama, sud).

"Airbus est dorénavant un véritable avionneur américain", a poursuivi M. Brégier devant un parterre d'élus et d'acteurs économiques locaux.

La cérémonie à la mise en scène soigneusement étudiée était organisée dans l'atelier d'assemblage aux dimensions d'une cathédrale, orné pour la circonstance de drapeaux américains.

La dizaine de discours était rythmée par les diffusions d'un film retraçant l'aventure américaine d'Airbus et des témoignages de salariés et d'habitants sur les retombées économiques pour la région.

Sur la chanson de "Sweet Home Alabama" du groupe Lynyrd Skynyrd, Fabrice Brégier et une employée ont apposé un auto-collant sur la queue du premier avion devant sortir de cette usine.

Sur l'inscription, on pouvait lire: "This aircraft proudly made in the USA by the Worldwide team of Airbus" (Cet appareil a été fabriqué avec fierté aux Etats-Unis par les équipes internationales d'Airbus).

Située sur l'ancienne base militaire de Brookley, où étaient construits des avions de la Seconde Guerre mondiale, et à proximité des restes des chantiers navals, l'usine d'Airbus est un complexe de 47 hectares dont la moitié reste encore à bâtir.

Des appareils de la famille du monocouloir A320 (A319, A320 et A321), son best-seller, y seront assemblés. A partir de 2017, ce sera au tour de l'A320 Neo, la version remotorisée et plus économe en carburant.

Airbus table sur quatre avions assemblés par mois à partir de 2018, soit 40 à 50 par an. Mais l'avionneur souligne qu'il a les capacités d'en assembler huit par mois.

Le premier avion sera livré au printemps 2016 à la compagnie aérienne américaine JetBlue.

lo/jt/are

AIRBUS GROUP

BOEING

JETBLUE AIRWAYS