Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Promesses aux chômeurs, aux étudiants et à l'industrie aérospatiale

OTTAWA — Pour bien relancer leur campagne électorale maintenant que les électeurs ne sont plus en vacances d'été, les chefs des partis politiques ont chacun fait une promesse — plus ou moins coûteuse — mardi.

Le chef libéral Justin Trudeau a lancé le bal à Bouctouche, au Nouveau-Brunswick. Il a promis une refonte de l'assurance-emploi qui deviendrait plus facilement et plus rapidement accessible. Sa promesse coûterait 2 milliards $ qu'il trouverait en diminuant moins que prévu les cotisations au régime.

Le chef néo-démocrate a fait sa promesse à Dorval, devant l'avion qui lui servira de transport d'ici le 19 octobre. Sa promesse: stimuler l'innovation et la fabrication dans le secteur aérospatial. Thomas Mulcair dit que les coûts de toutes ses promesses seront divulgués «en temps et lieu». Il maintient que sa comptabilité lui permettra de livrer tout ça tout en équilibrant le budget fédéral.

Le chef conservateur Stephen Harper a fait sa promesse aux étudiants, alors qu'à l'extérieur du Québec, c'était journée de rentrée scolaire, mardi. Lors d'un arrêt à Mississauga, il a promis de doubler les sommes qu'Ottawa accorde aux familles les moins riches qui contribuent tout de même au Régime enregistré d'épargne-études (REEE). M. Harper a qualifié sa promesse d'abordable.

Par ailleurs, les trois chefs ont écarté toute possiblité d'un gouvernement de coalition, alors que les sondages annoncent, pour l'instant, l'élection un gouvernement minoritaire.

Et, encore une fois, M. Harper a refusé de changer quoi que ce soit à sa politique d'accueil de réfugiés syriens. En réponse à la demande de Québec d'accélérer le processus pour 3650 réfugiés que la province veut accueillir, M. Harper a répété qu'il privilégie les réfugiés issus de minorités religieuses et que pour assurer la sécurité du Canada, il faut filtrer les réfugiés qui proviennent de zones où on retrouve des terroristes.

Lina Dib, La Presse Canadienne

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.