Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le journaliste canadien Mohamed Fahmy souffre en prison, selon sa femme (VIDÉO)

La femme du journaliste canadien Mohamed Fahmy, qui a repris le chemin de la prison le 29 août dernier en Égypte, affirme que son mari souffre derrière les barreaux, bien qu'il tente de rester fort.

Marwa Omara n'a pu visiter M. Fahmy qu'une seule fois depuis qu'il a été condamné à trois ans de prison dans le cadre d'un procès lié au terrorisme qui a été dénoncé par plusieurs.

Mme Omara implore le gouvernement canadien d'en faire davantage pour que son mari soit libéré. Elle espère qu'une lettre ouverte signée par quelque 300 personnalités canadiennes puisse aider son cas. La missive, envoyée mardi au premier ministre Stephen Harper, lui demande d'intervenir personnellement pour que le journaliste d'origine égyptienne soit relâché.

Mohamed Fahmy est emprisonné une seconde fois en lien avec les mêmes accusations de terrorisme. Il s'agit pour sa famille d'un long cauchemar qui a commencé avec son arrestation, en compagnie de deux collègues du réseau anglophone d'Al-Jazeera, en décembre 2013.

Mme Omara a affirmé que les avocats de son mari prévoyaient porter le jugement en appel, mais la famille souhaite maintenant une résolution politique dans l'affaire. Elle dit être prête à se rendre à Ottawa dans quelques semaines pour défendre sa cause.

INOLTRE SU HUFFPOST

Mohamed Fahmy

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.