NOUVELLES
08/09/2015 07:03 EDT | Actualisé 08/09/2015 07:04 EDT

Grève chez Lufthansa: des vols annulés

Matthias Schrader/AP
Airport employees prepare aircrafts of the airliner Lufthansa at the airport during an eight-hour warning strike of Lufthansa pilots in Munich, southern Germany, Wednesday, Sept. 10, 2014. (AP Photo/Matthias Schrader)

Le syndicat allemand des pilotes Cockpit, en conflit ouvert avec la direction du groupe aérien Lufthansa depuis plus d'un an, a annoncé une nouvelle grève pour mardi, qui entraînera l'annulation de 84 vols long-courrier.

Le mouvement, le 13ème en 18 mois, débutera à 08H00 (06H00 GMT) et prendra fin à minuit (22H00 GMT).

"Sur les 1 300 vols prévus au total pour mardi, 84 sont annulés", a indiqué Lufthansa lundi après-midi, dans un communiqué. Cela représente un peu moins de la moitié des 170 vols long-courrier normalement programmés.

Les vols annulés sont au départ ou à destination de Francfort (ouest), Munich (sud) et Düsseldorf (ouest).

L'appel à la grève de Cockpit ne concerne ni les vols moyen-courrier ni les vols intérieurs. Il concernait en revanche le fret, mais "grâce à des pilotes volontaires", les sept vols de fret prévus pour mardi auront bien lieu, affirme Lufthansa.

Cockpit et Lufthansa bataillent âprement entre autres sur les conditions de départ en retraite des pilotes. Sur fond de négociations très tendues, le syndicat a appelé à la grève à répétition, notamment pendant l'hiver 2014/2015. Les derniers arrêts de travail remontent à mars dernier. Après le crash d'un avion de Germanwings, compagnie du groupe Lufthansa, dans les Alpes françaises fin mars, Cockpit avait suspendu ses grèves, et les négociations avec la direction avaient repris ces derniers mois.

Dans un communiqué, le syndicat explique avoir fait d'importantes concessions, mais sans trouver de terrain d'entente avec la direction.

Pour faire face à la concurrence des compagnies low-cost, Lufthansa a mis sur les rails une vaste réorganisation visant à transférer ses liaisons nationales et moyen-courrier à sa branche low-cost Germanwings. Certains personnels de la compagnie voient dans cette mesure une menace pour leur statut et leur rémunération.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST