Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Goodell souhaite toujours avoir le dernier mot dans les mesures disciplinaires

NEW YORK — Le commissaire de la NFL Roger Goodell affirme qu'il est prêt à revoir son rôle dans le processus disciplinaire impliquant les joueurs, mais il hésite à céder le privilège d'avoir le dernier mot.

Goodell a confié à ESPN Radio que la ligue s'oppose à l'arbitrage par un tiers. L'Association des joueurs souhaite que le pouvoir disciplinaire détenu présentement par Goodell soit délégué à un arbitre neutre.

Goodell a dit qu'il est «très ouvert» à un changement de son rôle qu'il qualifie de «très accaparant». Il a ajouté qu'il a discuté de cette question avec plusieurs propriétaires ces deux dernières années.

Un juge fédéral a annulé la semaine dernière la suspension de quatre matchs imposée à Tom Brady dans l'affaire des ballons «sous-gonflés». Après coup, le propriétaire des Falcons d'Atlanta, Arthur Blank, a suggéré que le temps était peut-être venu de revoir le système qui fait de Goodell le seul arbitre.

Mais Goodell a suggéré que tout changement dans le processus toucherait les mesures disciplinaires initiales, et non pas la façon dont les appels sont traités.

The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.