Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Étude: un peu de pétrole suffit pour nuire aux embryons de poissons

ANCHORAGE, Alaska — Une recherche menée aux États-Unis conclut que des embryons de saumon et de hareng exposés à de très faibles quantités de pétrole dans l'eau peuvent subir des malformations cardiaques lors de leur croissance qui diminueront leurs chances de survie.

Les auteurs de la recherche réalisée à la National Oceanic and Atmospheric Administration pensent que cette découverte explique le déclin des populations de saumon et de hareng dans la Baie du Prince-William, sur la côte sud de l'Alaska, après le naufrage du pétrolier Exxon Valdez, en 1989.

Le chercheur en toxicologie John Incardona ajoute que les effets à long terme du déversement de pétrole causé par le naufrage ont probablement contribué à la chute du nombre de saumons et de harengs dans cette région.

Lors de leurs travaux, les scientifiques ont volontairement soumis des embryons à de faibles quantités de pétrole brut. Leur développement a été plus lent et ils sont devenus plus vulnérables aux attaques de prédateurs marins.

The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.