Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des modifications sont apportées aux plateaux de Ruptures et Blue Moon

MONTRÉAL — Des modifications aux conditions de tournage sur les plateaux en débrayage de «Ruptures» et «Blue Moon» ont été apportées à la suite de négociations.

Dans un communiqué mardi, l'Alliance québécoise des techniciens de l'image et du son (AQTIS) indique avoir rencontré Fabienne Larouche et des représentants de sa compagnie de production Aetios ainsi que de l'Union des artistes (UDA) pour discuter des plans de travail, calendriers de tournage et des horaires.

L'AQTIS indique que «d'importants correctifs» ont été apportés et que la production a «pris des engagements fermes» envers les demandes des artistes et des techniciens, sans toutefois donner de détails.

Le directeur général de l'AQTIS, Jean-Claude Rocheleau, affirme que Mme Larouche a accordé «toute la considération requise» aux demandes des techniciens.

Il ajoute avoir convenu avec la productrice «de la nécessité d'entamer un dialogue sur la question des cadences de travail, des impacts de la diminution des budgets pour les téléséries et des façons d'assurer à tous des plateaux efficaces, mais sécuritaires».

Les plateaux des séries «Ruptures» et «Blue Moon» ont été très critiqués par ceux qui y travaillent. Sur le plateau de «Ruptures», réalisé par Mariloup Wolfe, arrêt de travail pour surmenage, chaleur extrême et malaises ont mené l'AQTIS à recommander à ses membres, vendredi, de quitter le plateau.

La Presse Canadienne

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.