POLITIQUE
08/09/2015 01:10 EDT | Actualisé 08/09/2016 05:12 EDT

L'ASSÉ n'exclut rien pour combattre l'austérité

pabak sarkar/Flickr
A raised fisted arm to express support.

MONTRÉAL — Fidèle à sa réputation d'organisation combative, l'ASSÉ prévient qu'aucun moyen ne sera exclu pour combattre les politiques d'austérité du gouvernement Couillard. Et, comme prévu, elle se mêlera aux syndicats des secteurs public et parapublic qui doivent manifester cet automne dans le cadre de la négociation pour le renouvellement de leurs conventions collectives.

L'Association pour une solidarité syndicale étudiante a rencontré les médias, mardi, pour annoncer sa campagne de mobilisation de l'automne. Celle-ci commençait d'ailleurs par des journées d'action dans plusieurs campus ce jour-là pour la rentrée.

L'ASSÉ prévoit tenir un rassemblement en faveur de l'éducation, les 26 et 27 septembre à Montréal. Ce rassemblement doit réunir des associations étudiantes de différents horizons, de même que des enseignants et des travailleurs syndiqués du secteur de l'éducation, espère l'ASSÉ.

Le regroupement précise par ailleurs que des assemblées générales étudiantes auront lieu au cours des prochaines semaines, dans les différents établissements, pour décider des moyens de pression à adopter pour combattre l'austérité dénoncée.

L'ASSÉ propose des solutions de rechange à cette austérité, parmi lesquelles l'augmentation du taux d'imposition des entreprises, sauf pour les PME, de même que l'instauration de 11 paliers d'imposition pour le revenu des particuliers.

Voir aussi:

Galerie photo Manifestation contre l'austérité à Montréal, 2 avril 2015 Voyez les images