Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Chris Kirk fera partie de l'équipe américaine à la Coupe des Présidents

NORTON, Mass. — Chris Kirk représentera les États-Unis pour une première fois à la Coupe des Présidents, tandis que la formation internationale comptera sur au moins trois nouveaux visages.

Le Championnat Deutsche Bank était le dernier tournoi servant de qualification pour les 10 sélections automatiques au sein de chaque équipe. Les probabilités qu'il y ait des changements à la suite de la ronde finale, lundi au TPC Boston, étaient minces et il n'y en a finalement pas eu.

La prochaine étape sera l'annonce des deux choix des capitaines, mardi. Bill Haas a terminé au 11e rang du classement du côté américain et son nom revient dans les rumeurs puisque son père, Jay, est le capitaine des États-Unis.

«Si on croit que c'est un désavantage d'être son fils, alors ce n'est pas juste, a dit Haas. Est-ce que je serais un bon candidat si ce n'était pas mon père? Si vous dites oui, alors je ne pense pas que le fait d'être son fils change quoi que ce soit.

«Ce serait très spécial de me retrouver dans l'équipe avec mon père comme capitaine. Mais ce serait aussi un honneur si c'était Fred Couples. Le simple fait d'être dans l'équipe serait incroyable. Que mon père soit le capitaine, c'est la cerise sur le gâteau. Mais si ça ne se produit pas. Je comprends la situation.»

Kirk, qui est sur la touche depuis deux mois en raison d'une blessure à une main, a conservé la 10e place. Il était assuré d'être invité pour une première fois sauf si Charley Hoffman gagnait le Championnat Deutsche Bank, mais Hoffman a terminé à quatre coups de la tête en troisième position. L'équipe américaine basait ses choix sur le classement de la Coupe FedEx.

L'Indien Anirban Lahiri, le Thaïlandais Thongchai Jaidee et le Néo-Zélandais natif de Corée du Sud Danny Lee participeront à la Coupe des Présidents pour une première fois. Le tournoi aura lieu du 8 au 11 octobre en Corée du Sud.

L'équipe internationale basait ses choix sur le classement mondial.

Doug Ferguson, The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.