POLITIQUE
07/09/2015 02:03 EDT | Actualisé 08/09/2015 05:57 EDT

Crise des migrants : Stephen Harper dit qu'avant d'accueillir des réfugiés syriens, il faut les filtrer (VIDÉO)

Stephen Harper dit qu'avant d'accueillir des réfugiés syriens, il faut s'assurer qu'ils ne représentent pas un risque pour la sécurité canadienne.

Le chef conservateur continue de refuser d'accélérer le processus d'accueil de ces réfugiés, malgré les demandes répétées de ses adversaires politiques et de certaines provinces.

Le Québec a annoncé ce matin qu'il voulait accélérer l'arrivée de 3650 réfugiés syriens sur son territoire. M. Harper affirme que le gouvernement fédéral n'a besoin de rien faire de plus pour faciliter la tâche à Québec, que ce qu'il fait déjà.

Aux applaudissements de ses militants réunis à Scarborough, en Ontario, le premier ministre sortant a insisté sur l'importance de s'assurer que les réfugiés qui viendraient au Canada ne soient pas un risque pour la sécurité du pays. Il a également dit qu'il voulait accueillir les plus vulnérables et que ce ne devrait pas être "premier arrivé, premier servi".

Le gouvernement conservateur a déjà annoncé qu'il voulait accueillir 10 000 réfugiés issus de minorités religieuses et ethniques.

Deux candidats en moins

Le Parti conservateur a par ailleurs dû se défaire de deux candidats de la région de Toronto, lundi, en raison de leur comportement inadéquat, juste comme le chef Stephen Harper amorçait une nouvelle ronde de visites dans cette importante région électorale.

D'abord, c'est le candidat de Scarborough Rouge Park, Jerry Bance, qui a été expulsé après qu'une vidéo embarrassante de lui eut refait surface. L'émission "Marketplace" de CBC l'avait surpris, en 2012, en train d'uriner dans une tasse à café, dans une maison où il était embauché pour réparer des électroménagers.

Puis lundi, le parti a indiqué qu'un homme que l'on voit faire des canulars téléphoniques dans des vidéos mises en ligne ne serait plus candidat dans la circonscription de Toronto-Danforth.

Tim Dutaud apparaît dans des vidéos sur YouTube faisant des blagues au téléphone, dont une, que le principal intéressé a titrée "retardé" ("retarded" en anglais), où il explique qu'il téléphone à la compagnie responsable de l'autoroute à péages 407 et prétend avoir une déficience intellectuelle.

Dans une autre, Tim Dutaud appelle un service à la clientèle et pose des questions sur le Viagra. Il prétend qu'il ne peut se débarrasser de son érection et fait semblant d'avoir un orgasme vers la fin de l'appel.

"Nous avons les plus hautes exigences envers nos candidats, et c'est pourquoi ces deux individus ne sont plus candidats", a affirmé M. Harper à Toronto, interrogé sur ces développements.

La nouvelle sur Tim Dutaud est survenue le jour même où Stephen Harper a promis de faire passer de 3500 $ à 4000 $ par année la Subvention canadienne pour l'épargne-invalidité pour les familles à faible et moyen revenu.

Les chances du candidat auraient été minces dans cette circonscription du centre-ville de Toronto, mais dans la circonscription redessinée de Scarborough Rouge Park, en banlieue, M. Bance aurait pu espérer une victoire.

M. Harper passera la première partie de la semaine dans la grande région de Toronto, une région qui a aidé le parti à former sa majorité en 2011. La fête du Travail marque aussi le début d'une nouvelle phase de la campagne, alors que les vacances se terminent pour la majorité des Canadiens, qui porteront désormais, théoriquement, plus d'attention à la politique.

La subvention pour l'épargne-invalidité a été mise sur pied par l'ancien ministre des Finances, le regretté Jim Flaherty, qui avait lui-même un fils handicapé. Le programme permet aux familles des Canadiens handicapés d'épargner pour l'avenir de leurs enfants, tout en recevant l'aide du gouvernement, jusqu'à concurrence de 3500 $ par année.

L'an dernier, le comité bancaire du Sénat a soulevé des problèmes légaux et administratifs dans ce programme, qui empêchaient certains Canadiens d'y participer. Le comité a aussi soulevé la nécessité que plus de publicité soit faite pour le faire connaître, puisque seulement 15 pour cent des 500 000 Canadiens admissibles avaient présenté une demande.

"Ça fonctionne bien, mais nous croyons que ça peut fonctionner encore mieux", a dit M. Harper.

"Nous collaborerons aussi avec les provinces, les territoires et les institutions financières du Canada pour améliorer l'administration du programme de Régime enregistré d'épargne-invalidité (REEI) et pour augmenter le nombre d'options pour les détenteurs d'un REEI."

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Sourires de migrants Voyez les images