NOUVELLES
05/09/2015 18:18 EDT | Actualisé 05/09/2016 01:12 EDT

Tour du chapeau de Drogba et victoire de l'Impact

Didier Drogba a fait ses premières flammèches à Montréal contre le Fire de Chicago et Mauro Biello a vécu un baptême éprouvant comme entraîneur de l'Impact dans un gain de 4-3 de son équipe, samedi, au stade Saputo.

À son premier départ avec le onze montréalais, l'attaquant étoile ivoirien a fait honneur à sa réputation.

Après une occasion ratée de justesse de la tête dès la deuxième minute, Drogba a soulevé la foule de 20 801 spectateurs, deuxième salle comble de la saison, avec un but digne de ses beaux élans en ligue anglaise.

Bien positionné devant le filet, l'imposant joueur désigné de l'Impact a bousculé le défenseur du Fire en captant la passe de Nigel Reo-Cocker et s'est aussitôt retourné pour inscrire son premier but en MLS, à la 27e minute.

Avec un instinct de marqueur comme celui-là, Drogba vaut chaque dollar investi en lui...

Le Fire, seule équipe sans victoire à l'étranger cette saison (0-7-5), ne laisse pas Drogba gâcher ses efforts honnêtes pour casser la glace. Jeff Larentowic a provoqué l'égalité à la 36e minute sur un tir de pénalité après une faute de Maxim Tissot.

En début de semaine, Mauro Biello réclamait du jeu plus créatif en attaque. Son appel ne sera pas tombé dans l'oreille de sourds puisque le reste de la partie offrira du jeu carrément électrisant.

L'Impact a d'abord pris les devants à la 42e minute grâce à une tête de Wandrille Lefèvre sur un coup de pied de Marco Donadel. Un jeu magnifique pendant que Drogba, planté devant le filet, attirait l'attention de la défense adverse.

Chicago a cependant créé l'égalité à la 44e minute. C'était 2-2 à la mi-temps et le meilleur était à venir.

En retard 2-3 après avoir pourtant dominé le début de la deuxième demie, l'Impact a ensuite assisté aux exploits de son attaquant de premier plan.

Drogba a marqué le but égalisateur à la 61e minute, puis celui qui a procuré la victoire à la 65e grâce à nouveau à son insistance devant le gardien.

Pendant que les spectateurs hurlaient leur joie dans les estrades, Biello restait bouche bée au bord du terrain, impressionné par la performance de son vétéran de 37 ans.

L'Impact gagne 4-3, l'ère Drogba est officiellement commencée. De quoi faire pleurer Frank Klopas, congédié dimanche dernier.

Et dire que le Fire aurait pu compter sur Drogba s'il n'avait préféré Montréal à la Ville des vents...

Plus de détails à venir.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!