NOUVELLES
05/09/2015 17:37 EDT | Actualisé 05/09/2016 01:12 EDT

Mondial-2015/Prépa. - La France ne se rassure pas contre l'Ecosse

La France n'a pas vraiment pris de l'élan avant d'attaquer dans deux semaines la Coupe du monde, arrachant la peur au ventre un maigre succès (19-16) contre l'Écosse pour son dernier match de préparation, samedi au Stade de France.

En attendant 73 minutes pour renverser une équipe d'Écosse dernière du dernier Tournoi des six nations, les Bleus n'ont pas vraiment fait le plein de confiance.

L'équipe de Philippe Saint-André s'est pourtant montrée globalement supérieure dans tous les compartiments, à commencer par le domaine physique, mais sans maîtrise. Et à quatre minutes de la fin, le centre écossais Mark Bennett était rattrapé au dernier moment alors qu'il filait à l'essai.

Les Écossais peuvent se montrer satisfaits, une semaine après avoir écrasé l'Italie (48-7). Ils ont bien failli faire mentir les statistiques, alors qu'ils n'ont plus battu la France depuis 2006 et n'ont plus fait tomber les Bleus sur leur sol depuis 1999.

En tête à la pause (6-9) malgré une conquête défaillante, les hommes de Vern Cotter ont parfaitement exploité un ballon de récupération pour creuser l'écart. Le rusé demi de mêlée Greig Laidlaw, profitant d'un troisième rideau français dépeuplé, envoyait une longue diagonale au pied reprise par l'ailier Tommy Seymour, qui aplatissait (59).

Brouillons dans leurs transmissions et beaucoup trop pénalisés, les partenaires du capitaine Thierry Dusautoir ont fini par imposer leur supériorité physique, après un quart d'heure à camper dans le camp écossais.

L'ailier Noa Nakaitaci, servi intérieur par l'ouvreur Rémi Tales, s'affalait enfin dans l'en-but (73e) pour permettre aux Bleus de reprendre la main et de ne plus la lâcher, en dépit de sueurs froides dans les ultimes minutes.

La France entamera son Mondial le 19 septembre à Twickenham face à l'Italie. L'Écosse débutera le 23 septembre contre le Japon à Gloucester.

jmt/dmk/pyv

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!