NOUVELLES
05/09/2015 14:45 EDT | Actualisé 05/09/2016 01:12 EDT

Les syndicats doivent rapprocher des Canadiens, selon un chef syndical

HALIFAX — Les syndicats doivent se rapprocher davantage du public canadien pour tenir tête aux gouvernements qui tentent de faire reculer les droits des travailleurs, selon le chef de l'organisation syndicale la plus importante du pays.

Le président du Congrès du travail du Canada (CTC) Hassan Yussuff affirme que les syndicats auraient avantage à mieux expliquer leurs valeurs et leur rôle dans la société aux Canadiens.

Lors d'une récente entrevue avec La Presse Canadienne, M. Yussuff a rappelé que les syndicats, à travers le temps, avaient contribué à améliorer la santé et la sécurité au travail, les régimes de retraite et les normes du travail — mais ces avancées sont pour la plupart méconnues, selon lui.

Plusieurs Canadiens croient que ces progrès résultent de la générosité des gouvernements et ils ne perçoivent pas les syndicats comme les vrais agents de changement, a-t-il déploré.

Or, ces avancées dans le milieu du travail ont été initiées par le militantisme du mouvement syndical, a plaidé M. Yussuff, qui a souligné l'importance de «mieux raconter l'histoire».

Ce sont ces idées qui seront mises de l'avant dans la campagne «Être juste», lancée par le CTC. Le congrès espère également attirer l'attention des gouvernements, dont plusieurs poursuivent des programmes d'austérité qui ciblent généralement les syndicats.

M. Yussuff a par ailleurs relevé que plusieurs jugements de la Cour suprême du Canada avaient donné raison au mouvement syndical — ce qui justifie leur pertinence auprès du public, selon lui. Le plus haut tribunal du pays a «rééquilibré la balance» qui ont réaffirmé le droit à la négociation, le droit de grève et la liberté d'association, a-t-il affirmé.

Keith Doucette, La Presse Canadienne

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!