NOUVELLES
05/09/2015 11:35 EDT | Actualisé 05/09/2015 11:37 EDT

Le premier ministre finlandais se propose d'héberger des réfugiés

Le premier ministre finlandais Juha Sipilä a annoncé à la télévision publique samedi 5 septembre qu'il se proposait d'héberger des réfugiés dans une maison à la campagne qu'il occupe rarement du fait de ses fonctions à Helsinki.

Située à Kempele, à plus de 500 km au nord de la capitale, "ma maison sert peu actuellement", a justifié Sipilä, centriste qui a déjà lancé de multiples appels aux Finlandais pour se montrer solidaires envers ceux qui arrivent dans le pays.

"J'espère que cela deviendra une sorte de mouvement populaire qui donnera envie à beaucoup de prendre leur part de responsabilité dans cette crise du logement des réfugiés. Je veux apporter ma pierre à l'édifice pour montrer que la Finlande est un pays multiculturel", a-t-il déclaré.

Sept fois plus de demandes d'asile qu'en 2014

L'initiative a au moins convaincu un autre Finlandais: le créateur du site de téléchargement Megaupload a annoncé sur Twitter dans la matinée qu'il voulait suivre cet exemple et accueillir une famille de réfugiés syriens dans sa gigantesque demeure en Nouvelle-Zélande.

Les capacités d'accueil de la Finlande pour demandeurs d'asile sont actuellement saturées, le pays recevant un flux inhabituel de réfugiés qu'il n'avait pas anticipé. Vendredi, le gouvernement a porté de 25 000 à 30 000 son estimation du nombre de demandes d'asile en 2015, soit sept à huit fois plus qu'en 2014.

Peu densément peuplée, la région du nord-ouest où Juha Sipilä a proposé sa maison est particulièrement touchée par la pénurie de logements, avec l'arrivée de jusqu'à 300 réfugiés chaque jour depuis la Suède voisine.

Juha Sipilä gouverne avec une coalition où figurent les Vrais Finlandais, parti eurosceptique et anti-immigration qui souhaite maintenir le nombre d'asiles accordés aux niveaux récents, soit entre 750 et 1050 chaque année.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Des milliers de migrants arrivés en Autriche - 5 septembre 2015 Voyez les images