DIVERTISSEMENT
05/09/2015 05:00 EDT | Actualisé 05/09/2015 05:05 EDT

Festival de musique émergente jour 2 : montée en puissance

matlev1/Instagram

Le Festival continue à se remplir doucement. Hier soir sur la 7e rue, un DJ envoyait à forts décibels toutes les chansons qui lui passaient sous la main dans une ambiance joyeuse. Rires d’enfants et pas de danse sous le soleil abitibien, la fin de journée de cette deuxième journée de festival prend des allures de kermesse. Direction le Petit Théâtre où se sont produits trois groupes locaux : Poni, Ponctuation et Duchess Says.

Poni

Quelques heures auparavant, les garçons de Poni nous racontaient l’histoire de leur formation, résultat de l’association plutôt naissante de Jonathan Bigras (Les Guenilles), Simon Gauthier (Galaxie, Les Guenilles, Deux Pouilles en Cavale), Nicolas Beaudouin (Buddy McNeil & The Magic Mirrors) et Nicolas Gosselin (Deux Pouilles en Cavale). Depuis la demi-finale des Francouvertes, leur nom a intégré le paysage musical local et la formation progresse au gré des festivals. Sur scène, ils jouent leur première production, Poni, comme une joyeuse bande de copains, jokes à la clé. Leur complicité est affichée, la cohésion musicale un peu moins. Ils nous confient travailler sur un disque qu’ils espèrent enregistrer l’hiver prochain et devraient porter l’image d’un groupe plus mature. Affaire à suivre.

Ponctuation

Les frères Chiasson accompagnés de Laurence Gauthier-Brown à la basse et au clavier se sont particulièrement bien illustrés au FME. Gru, tout en hauteur et en charisme mène la danse et propose un show maîtrisé et bien électrique. La salle se réchauffe : le public trouve son bonheur, remue la tête et agite les bras. Du punk psyché bien défendu.

Duchess Says

Le quatuor est venu conclure cette soirée au Petit Théâtre et il était particulièrement attendu tant les prestations scéniques sont marquantes. On ne les avait pas vus depuis un bon moment, et pour cause, ils travaillent sur un nouvel album dont ils ont offert un aperçu très prometteur. Au centre de la scène, Annie-Claude, les yeux écarquillés, entre en transe, crée la surprise, donne de sa personne du début à la fin : « Est-ce que vous êtes prêt? » lance-t-elle alors qu’on est déjà à mi-parcours. Imprévisible, elle se balade dans le public, lui grimpe dessus, le fait monter sur scène. Il y entre la Duchesse et son public une tendresse mutuelle révélée, à l’image de ce type consciencieux au premier rang qui rattache à la fin du spectacle les lacets défaits de ses Docs.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo FME 2014 - Jour 4 Voyez les images