NOUVELLES
03/09/2015 15:10 EDT | Actualisé 03/09/2016 01:12 EDT

USA: rapatriement proposé à des familles de militaires stationnés en Turquie

L'administration américaine propose "par précaution" aux familles de militaires et de diplomates stationnés dans le sud de la Turquie de rentrer aux Etats-Unis si elles le souhaitent, ont indiqué jeudi le département d'Etat et le Pentagone.

La mesure concerne les familles des militaires américains stationnés sur la base aérienne d'Incirlik (sud de la Turquie) et des diplomates du consulat américain de la ville voisine d'Adana, ont indiqué les deux administrations.

La décision a été prise "par souci de précaution après le commencement des opérations militaires (américaine contre le groupe Etat islamique) sur la base d'Incirlik", a précisé dans un point presse Peter Cook, le porte-parole du Pentagone.

Les familles qui souhaitent partir peuvent le faire sur des vols commerciaux et se verront rembourser leurs frais de départ, a précisé le porte-parole.

Les famille qui souhaitent rester sur place sont libres de le faire, a-t-il ajouté.

Longtemps accusé d'être complaisant, voire de soutenir l'EI, le gouvernement islamo-conservateur d'Ankara a finalement décidé en juillet d'autoriser des avions de combat F-16 américains à participer aux frappes contre le groupe extrémiste en Syrie et en Irak.

Les F-16 américains ont effectué leur première mission contre l'EI le 12 août.

Les avions turcs peuvent également participer désormais aux frappes de la coalition contre l'EI, après un accord avec les Etats-Unis pour leur inclusion dans le système de pilotage et de contrôle des frappes.

Selon le Pentagone, environ 900 personnes sont concernées par ce choix entre partir ou rester.

"La sécurité des citoyens américains résident à l'étranger est l'une de nos principales priorités (...) Nous continuerons à évaluer la situation sécuritaire en Turquie et dans le monde entier", a précisé M. Cook.

wat-lby/faa