NOUVELLES
03/09/2015 08:44 EDT | Actualisé 03/09/2015 08:46 EDT

Un peu de super avec ça : pourquoi le type d'essence que nous utilisons est si important

Bloomberg via Getty Images
A fuel pump handle rests in the refilling nozzle of an automobile a gas station operated by KazMunayGas National Co. in Almaty, Kazakhstan, on Wednesday, June 24, 2015. The Organization of Petroleum Exporting Countries (OPEC) said its share of the global crude oil market last year declined to the lowest level since 2003, underscoring the motive for the group's current push to defend sales volumes. Photographer: Andrey Rudakov/Bloomberg via Getty Images

Vous êtes debout devant la pompe à essence, à tenter de déchiffrer la petite étiquette accolée à l’intérieur de la portière de votre réservoir: essence super recommandée. Puis vous vous retournez, regardez la pompe et constatez que vous allez dépenser une douzaine de sous de plus le litre pour le carburant super. Vous hésitez… mais devriez-vous?

La réponse est non. La décision des constructeurs de vous obliger à utiliser de l’essence super n’est pas qu’un simple caprice et s’explique par des obligations mécaniques. Mais avant de se lancer dans l’explication des différences au niveau du carburant et leur importance, jetons un coup d’œil au fonctionnement d’un moteur à combustion traditionnel.

LIRE AUSSI

Audi veut prédire les feux de circulation pour vous aider à économiser du carburant

Comme certains le savent déjà, tout commence dans les cylindres du moteur. À l’intérieur de chaque cylindre se trouve un piston. Un mélange d’air et d’essence est injecté dans le cylindre et ensuite compressé par le mouvement vers le haut du piston. Une étincelle provenant d’une bougie fait alors exploser le mélange compressé ce qui repousse le piston vers le bas. Il y a plusieurs autres composantes mécaniques qui entrent en jeu dans ce processus, mais ce mouvement continu de chaque piston est, en termes très simples, ce qui fait avancer la voiture.

Pour que le moteur puisse offrir un rendement optimal, l’explosion dans le cylindre doit se faire à un moment précis. Si le mélange air-essence explose trop rapidement, nous aurons alors droit à des cognements et des cliquetis, et au final notre voiture ne performera pas comme il se doit.

C’est alors qu’entrent en jeu l’essence et plus spécifiquement, l’indice d’octane. Ce dernier représente la capacité de l’essence à résister à une explosion prématurée.

Dans le cas de l’usage d’un indice d’octane trop bas pour le moteur, la pression exercée sur le mélange par le piston créera une forte chaleur, et provoquera du même coup une explosion trop hâtive. C’est ainsi que naissent les cognements et c’est alors que nous avons des problèmes.

87, 89, 91 ou 94

Réglons la chose tout de suite : les chiffres ne sont pas des données aléatoires. Comme indiqué précédemment, ils représentent la quantité de produits résistant aux explosions dans l’essence utilisée. Une essence de niveau 87 par exemple contiendra 87 % d’isooctane, une composante résistante aux explosions.

Plus le pourcentage est élevé, plus le mélange d’essence sera stable et sera capable de se contenir.

Les voitures de performance, ou les voitures dotées d’un moteur turbo, nécessitent normalement un indice d’octane plus élevé (les voitures de course utilisent même un indice 97 ou plus s’il est disponible). La raison est simple : pour augmenter la performance, on augmente le taux de compression du cylindre. Plus ce taux est élevé, plus l’essence doit être en mesure de résister aux explosions trop rapides.

En utilisant l’essence à octane de base dans une voiture de performance, en plus des cognements vous vous retrouverez avec un véhicule qui ne tirera pas le maximum des capacités de la compression plus élevée. En termes clairs, vos 400 chevaux risquent de se retrouver à 300 sans autre explication.

Mythes et croyances

  1. « Utiliser une essence super augmentera la puissance de votre voiture » : oui… si la voiture exige un indice d’octane élevé. Dans le cas contraire, rappelez-vous que l’essence de haut niveau n’a pas plus d’énergie que les autres. Vous ne gagnerez donc rien.
  2. « En mettant de l’essence super, je réalise de meilleures cotes de consommation » : non. Si votre voiture ne l’exige pas, les cotes de consommation seront exactement les mêmes. Seul votre budget de carburant sera plus élevé.
  3. « L’essence super est plus propre » : oui, dans certains cas. Il faut savoir que dans ces essences plus dispendieuses s'ajoutent souvent des additifs qui éliminent les composantes mal brûlées dans les pistons. En revanche, ces additifs ne sont pas utiles sur les voitures les plus courantes.

Alors, super ou ordinaire? Lisez votre manuel de l’utilisateur, c’est lui qui vous dictera le bon choix!

Galerie photo Six technologies autos dont on se passerait bien Voyez les images