NOUVELLES
03/09/2015 03:09 EDT | Actualisé 03/09/2016 01:12 EDT

Turquie: quatre policiers tués dans un attentat attribué aux rebelles du PKK

Quatre policiers ont été tués jeudi matin dans le sud-est à majorité kurde de la Turquie dans un attentat à l'explosif attribué aux rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), a-t-on appris de sources sécuritaires locales.

Cette attaque a visé des véhicules des forces de l'ordre qui se rendaient sur les lieux d'un incendie dans un quartier périphérique de la ville de Mardin, ont précisé ces sources sous couvert de l'anonymat à l'AFP.

Une mine a explosé au passage du convoi, causant la mort d'un gradé et de trois agents de police, ont-elles ajouté.

Les violences ont repris fin juillet entre les rebelles du PKK et les forces de sécurité turques et fait voler en éclats les discussions de paix engagées à l'automne 2012 par le gouvernement islamo-conservateur d'Ankara pour tenter de mettre un terme à un conflit qui a fait quelque 40.000 morts depuis 1984.

Les attentats du groupe kurde et les opérations militaires de représailles se succèdent depuis à un rythme quotidien dans le pays.

Selon un bilan provisoire cité par la presse progouvernementale turque, ces affrontements ont tué près de 70 soldats, policiers ou gendarmes et un millier de rebelles.

Cette escalade de la violence intervient alors que le président Recep Tayyip Erdogan a convoqué des élections législatives anticipées pour le 1er novembre.

Le chef de file du principal parti prokurde de Turquie, Selahattin Demirtas, a estimé mercredi que les conditions de sécurité actuelles dans le sud-est du pays rendaient "impossible" l'organisation de ce scrutin.

str-pa/pt