NOUVELLES
03/09/2015 19:17 EDT | Actualisé 03/09/2016 01:12 EDT

Ordre de détention provisoire délivré contre l'ex-président guatémaltèque Otto Pérez

Un juge guatémaltèque a émis un ordre de détention provisoire contre l'ex-président Otto Pérez, qui a été contraint jeudi à la démission à la suite d'accusations de corruption.

Le juge Miguel Angel Galvez a demandé que M. Perez soit placé en détention dans la caserne militaire de Matamoros, dans le centre de la capitale Guatemala, pour éviter qu'il ne s'échappe.

Otto Pérez, au pouvoir depuis 2012, était interrogé depuis jeudi matin par le juge Miguel Angel Galvez, qui a émis mercredi un mandat d'arrêt contre lui, précipitant sa démission. L'audience a été suspendue et doit se poursuivre vendredi.

Le Guatemala est désormais présidé, jusqu'en janvier, par Alejandro Maldonado, jusque-là vice-président. Il a prêté serment dans un climat de liesse populaire à trois jours d'élections générales programmées dimanche.

Le parquet avait annoncé jeudi qu'il demanderait le placement en détention provisoire de M. Perez.

Le procureur Antonio Morales l'a accusé de "faire partie d'une bande criminelle qui opérait depuis mai 2014 avec l'objectif de voler l'Etat". Il a estimé que le dirigeant a pu recevoir 3,7 millions de dollars en pots-de vin.

L'audition du président, deux jours après avoir été privé de son immunité par un vote du Parlement - mesure inédite dans l'histoire du Guatemala -, survient à trois jours seulement du premier tour des élections présidentielle, législatives et municipales.

M. Pérez, dont le mandat courait jusqu'au 14 janvier, n'était pas candidat, la Constitution n'autorisant qu'un seul mandat.

mas/ec/mis/cd/jr/tll