NOUVELLES
03/09/2015 15:49 EDT | Actualisé 03/09/2016 01:12 EDT

Ligue américaine: une mauvaise séquence qui tombe bien mal pour les Orioles

BALTIMORE — Les Orioles de Baltimore étaient au coeur de la course aux séries dans l'Américaine, mais une sérieuse débandade a bousillé leurs efforts des quatre premiers mois et demi de la saison.

Le 19 août, les Orioles affichaient un rendement de 62-57 et n'accusaient qu'un match de retard derrière les Angels pour la deuxième place additionnelle en séries. Mais depuis ce temps, les champions en titre de l'Est ont perdu 12 fois en 14 matches, glissant à six matches et demi de l'espoir de jouer en octobre.

«Il y a des séquences comme ça au baseball, a dit le voltigeur de centre Adam Jones. C'est juste que ça tombe mal quand ça arrive à la fin août et au début de septembre.»

Après avoir attteint la série de championnat de l'Américaine l'an dernier, les Orioles semblaient se diriger vers une place en séries pour la troisième fois en quatre ans, avant ce mauvais passage.

«C'est difficile quand ou bien les lanceurs ou l'attaque ne sont pas au rendez-vous, a mentionné le receveur Matt Wieters. Il y a eu des matches où les gars au monticule n'ont pas eu de soutien, et d'autres où les points étaient là de notre côté, mais nous n'avons pas réussi à contenir l'autre équipe.»

La vilaine séquence a commencé avec une correction de 15-2 à domicile face aux Twins, le 20 août. Le Minnesota a ensuite balayé la série de quatre matches avec trois gains par un seul point, puis les Orioles ont perdu deux autres matches d'affilée, face aux Royals.

Les Orioles ont une fiche de 9-53 lorsqu'ils marquent moins de quatre points; dans leurs 12 revers de la séquence en cours, ils n'ont pas franchi le cap des trois points.

Mercredi, Chris Davis a frappé un circuit en 11e et le club du Maryland a défait Tampa Bay, 7-6. Il reste à voir si cela a fait tourner le vent, ou bien si la tendance n'a été stoppée que brièvement. Les Orioles insistent pour dire que personne ne lance la serviette.

«Je n'ai pas vu ou senti de découragement, et c'est important de garder la tête haute, a dit le droitier Chris Tillman. C'est un test, ni plus ni moins. Nous devons passer au travers et recommencer à jouer comme nous en sommes capables.»

Les Orioles entameront vendredi une série de trois matches au Rogers Centre, face à des Blue Jays qui font flèche de tout bois, ces temps-ci. Ils vont ensuite disputer trois matches au Yankee Stadium avant de retourner à la maison le 11 septembre, pour amorcer une série contre les Royals.

David Ginsburg, The Associated Press