NOUVELLES
03/09/2015 06:42 EDT | Actualisé 03/09/2016 01:12 EDT

Leitao veut hausser la TVQ, mais baisser les impôts

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao, songe à faire passer la taxe de vente du Québec (TVQ) pour compenser de futures baisses d'impôts - des changements qui pourraient entrer en vigueur dès l'an prochain.

Plus de taxes, moins d'impôts : il s'agit de l'une des recommandations phares du rapport Godbout, présenté au mois de mars, et dont l'étude en commission parlementaire commence aujourd'hui.

Mais l'idée de M. Leitao semble déjà faite : il souhaite baisser les impôts des Québécois et compenser les pertes du gouvernement par une augmentation de la TVQ, qui passerait selon toute vraisemblance de 10 à 11 %.

Ces baisses d'impôts seraient probablement incluses dans le prochain budget et seraient suivies rapidement d'une hausse de la TVQ. L'addition de ces deux mesures aurait « un effet nul », selon le ministre, puisqu'elle permettrait de stimuler l'économie sans pour autant réduire les revenus du gouvernement québécois.

« Je vous mets au défi de consulter 95 % de tous les économistes; ils vous diront qu'un tel changement de taxe mixte, soit une baisse d'impôt sur le revenu accompagnée de hausses de taxes à la consommation, [...] c'est la chose la plus logique et la plus efficace à faire », a-t-il plaidé jeudi matin.

Une décision « très téméraire », dit le PQ

Le porte-parole péquiste en matière de Finances et Revenu, Nicolas Marceau, ne voit toutefois pas les choses de la même façon. D'après lui, une hausse de la TVQ aurait un effet néfaste sur la consommation et la stimulation de l'économie.

« Je trouve ça très téméraire de la part du ministre, surtout dans un contexte de ralentissement économique, a-t-il estimé. Je pense que c'est une très mauvaise décision et que c'est certainement très risqué, surtout qu'aucune solution n'a été apportée au problème du commerce électronique. Aucune! Je vois nos commerçants qui ferment présentement... », a-t-il déploré.

Le ministre Leitao a promis de réduire le fardeau fiscal des Québécois d'ici 2018, lorsque les finances du gouvernement permettront d'abolir la taxe santé. Une hausse de la TVQ de 1 % générerait 1 milliard de dollars, selon le ministre.

Avec les informations de Sébastien Bovet