NOUVELLES
03/09/2015 07:59 EDT | Actualisé 03/09/2016 01:12 EDT

Le retour d'Alexandre Courteau, 2 ans après la fin de Bande à part

Vendredi, à 22 h, l'animateur Alexandre Courteau prendra la barre de l'émission Après nous le déluge à la radio d'ICI Musique, une case horaire qui n'est pas sans rappeler la belle époque de Bande à part

Si les auditeurs de la station ont pu l'entendre régulièrement en ondes, il s'agit de la première émission, bien à lui, depuis la dernière de Bande à part, diffusée le 21 juin 2013.

De 1996 à 2013, Bande à part s'est consacrée aux musiques émergentes. La présence de BAP était multiple grâce à une émission de radio, un site Internet, des baladodiffusions, des spectacles enregistrés devant public et une radio en continu sur la chaîne satellitaire Sirius.

Alexandre Courteau est toutefois clair, il ne s'agit pas de la renaissance de l'esprit de Bande à part.

« Ce ne sera pas comme à Bande à part où on faisait jouer beaucoup de découvertes. La mission de l'émission n'est pas de découvrir des talents canadiens. C'est plus près de mes choix personnels. »

Dans cette nouvelle émission, Alexandre Courteau renouera avec le réalisateur Alexandre Bernard, avec lequel il a travaillé pendant deux ans à Bande à part.

Le duo fera jouer des nouveautés « avec des repères, des chansons connues des 10 dernières années. On programmera 1 découverte aux 3 chansons, explique Alexandre Courteau. La première heure de l'émission sera plus festive, la deuxième plus planante ».

Et que pourra-t-on entendre durant cette émission? Alexandre Courteau cite en exemple des artistes québécois et français comme Jimmy Hunt, Jean Leloup, Grand Blanc, Feu! Chatterton et Paradis.

Une place à la musique instrumentale

Mais l'animateur entend faire une belle place à des groupes de musique instrumentale comme Ratatat, Tortoise et Sigur Ros, sans oublier la musique électro d'ici tels que représentée par les formations CRi et Hologramme.

« On veut s'amuser autour de la musique. Chaque semaine, on fera jouer une pièce instrumentale et on demandera au public de deviner le titre de la pièce. »

Courteau dans l'espace

L'animateur rêve de réaliser un projet particulier : proposer à l'Agence spatiale canadienne une liste musicale qui pourrait faire partie d'une capsule lancée dans les profondeurs de l'espace.

Cette idée s'inspire du disque d'or placé dans la sonde Voyager II, lancée en 1977 dans l'espace. Les oeuvres de Bach, de Mozart et de Stravinsky côtoient des musiques représentant diverses ethnies terrestres. Une seule chanson rock figure dans ce disque : Johnny B. Goode de Chuck Berry.

« On veut installer une ambiance, une atmosphère », indique l'animateur d'Après nous ledéluge, l'émission qui décollera des ondes dès vendredi soir.