NOUVELLES
03/09/2015 04:53 EDT | Actualisé 03/09/2016 01:12 EDT

« La nouvelle ne pardonne pas » : 8 conseils pour survivre à l'exercice

Écrire une nouvelle est un exercice risqué. Peaufinez votre style grâce aux conseils de quelques-unes des lectrices qui ont lu vos nouvelles à la recherche de la perle rare par le passé. À lire avant d'envoyer votre nouvelle pour la cuvée 2016 (vous avez jusqu'au 1er novembre).

Conseil n1 : laissez tomber les préliminaires

Conseil no 2 :  gardez le cap 

Conseil no 3 : créez des images fortes

Conseils no 4 : portez attention aux détails

Conseil no 5 : n'en faites pas trop

Conseil no 6 : posez-vous les bonnes questions

Est-il possible de construire une bonne histoire sans tuer de personnage? La réponse est oui.

Conseil no 7 : évitez de tricher...

Votre nouvelle est en fait une histoire que vous avez réellement vécue (votre divorce, le cancer de votre mère?)? Nous vous avons repérés! Soumettez plutôt votre histoire vécue au Prix du récit Radio-Canada. Pourquoi ne pas profiter de l'expérience de la nouvelle pour vous aventurer dans des contrées improbables? La fiction, c'est fait pour ça.

Conseil no 8 : soyez uniques!

Bien sûr, nos lecteurs et nos juges portent une attention toute particulière au style, à l'ambiance, à la langue. Mais ce qu'on veut avant tout, comme le dit Martine Latulippe, c'est qu'on nous raconte une bonne histoire. Qu'on nous étonne. Qu'on nous touche.

Mélikah Abdelmoumen est née à Chicoutimi en 1972 et vit en France, près de Lyon, depuis 2005. Elle publié des nouvelles, des romans et un essai tiré de sa thèse. Elle a confondé l'association Cousins de personne, qui fait la promotion de la littérature québécoise en France, et rédige, depuis quelques années, un blogue où elle raconte son expérience en tant que militante auprès de familles roms sans abri vivant dans sa ville. Elle a été lectrice pour le Prix de la nouvelle Radio-Canada en 2014.

Marilyn Bouchain est née en France et vit à Dieppe, au Nouveau-Brunswick. Elle a publié Contes remixés en 2014, sorte de pastiche des contes traditionnels mêlant humour et féminisme (Éditions Tarma). Elle travaille actuellement à l'écriture d'un roman fantastico-historique pour adolescents, et un plan détaillé d'un thriller psychologique attend son tour dans ses tiroirs.

Julie Buchinger signe des textes pour Zinc, Nouveau Projet, Elle Québec... Elle a fait ses armes en littérature au sein de la maison d'édition Marchand de feuilles. Aujourd'hui, elle est journaliste pour Infopresse, fait partie du comité éditorial du magazine Nouveau Projet et y est responsable de la section Commentaire.

Martine Latulippe vit dans la région de Québec et écrit principalement des romans jeunesse. Elle partage son temps entre l'écriture de romans, les rencontres d'auteure dans les écoles et la direction littéraire de la revue Alibis. Chaque fois qu'un enfant lui confie qu'il a commencé à aimer la lecture à cause d'un de ses livres, elle se dit qu'elle fait le plus beau métier au monde. Elle a été finaliste du Prix de la nouvelle Radio-Canada en 2012, et a été lectrice pour ce prix en 2014.

Annie-Claude Thériault est née à Ottawa en 1978 de parents acadiens et a grandi à Gatineau. Elle a publié, en 2012, un premier roman, Quelque chose comme une odeur de printemps (Éditions David). Aujourd'hui, elle partage son temps entre l'écriture et l'enseignement de la philosophie au Collège Montmorency, à Laval. Elle a déjà été lectrice du Prix de la nouvelle Radio-Canada et elle en est la lauréate en 2015.

Nos trois prix de création

Prix de la nouvelle Radio-Canada 

Période d'inscription : du 1er septembre au 1er novembre

Prix du récit Radio-Canada  

Période d'inscription : du 1er  janvier au 29 février

Prix de poésie Radio-Canada 

Période d'inscription : du 1er avril au 31 mai