NOUVELLES
03/09/2015 14:12 EDT | Actualisé 03/09/2016 01:12 EDT

L'ONU veut inspecter les navires commerciaux allant au Yémen

Les Nations unies ont annoncé jeudi avoir conclu avec le gouvernement yéménite un accord pour mettre en place un système d'inspection des cargaisons commerciales destinées au pays en guerre.

Les inspections pourraient commencer "dans les prochaines semaines" mais il manque environ 10 millions de dollars pour financer ce système, a indiqué le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric.

L'objectif est "d'accroitre le flot des denrées commerciales qui parviennent au Yémen par la mer", a-t-il expliqué.

La coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite qui soutient le gouvernement yéménite contre les milices chiites Houthis impose un blocus naval au Yémen, craignant que les navires ne transportent des armes destinées aux rebelles.

Le Yémen importe l'essentiel de sa nourriture et de son énergie.

A l'issue de plus d'un mois de tractations, l'ONU a créé avec le gouvernement et la coalition un "comité de direction", basé à Aden (sud), pour organiser l'inspection des navires.

"Nous attendons des fonds de la part de pays membres", a ajouté M. Dujarric.

Le "mécanisme de vérification et d'inpection", prévu par une résolution du Conseil de sécurité, ne s'appliquera qu'aux cargaisons commerciales et non aux convois humanitaires, a-t-il précisé.

Le Programme alimentaire mondial estime à 13 millions, sur une population de 25 millions, le nombre de Yéménites menacés par le manque de nourriture, dont 6 millions ont besoin d'une aide extérieure d'urgence pour se nourrir.

Selon le patron des opérations humanitaires de l'ONU Stephen O'Brien, les importations yéménites étaient tombées fin juin à 15% seulement de leur niveau d'avant la guerre en raison du blocus.

Depuis cinq mois, estime l'ONU, le conflit a fait plus de 4.300 morts dont 400 enfants et chassé de chez eux 1,5 millions de Yéménites.

avz/sha