Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Justin Trudeau réitère son opposition au péage sur le pont Champlain

Justin Trudeau réitère qu'un gouvernement libéral qu'il dirigerait n'imposerait pas de péage sur le pont Champlain. Il l'a répété jeudi matin, lors d'une conférence de presse tenue à Brossard, quelques heures avant une rencontre prévue avec le maire de Montréal.

Dans une liste de demandes faites aux partis fédéraux dans le cadre de la campagne, le maire Denis Coderre a rappelé qu'il s'oppose à ce que péage soit installé sur le pont, tel que le préconise le gouvernement conservateur de Stephen Harper depuis le début.

Le Nouveau Parti démocratique de Thomas Mulcair s'oppose aussi à un péage sur le pont Champlain.

Le lieutenant politique du chef conservateur au Québec, Denis Lebel, a annoncé en juin que la construction du nouveau pont qui reliera Montréal à la Rive-Sud coûtera 4,24 milliards de dollars.

Il avait alors annoncé que son gouvernement publierait un rapport démontrant que la décision d'opter pour un partenariat public privé dans ce dossier aura fait économiser 33,7 % des coûts par rapport au mode traditionnel.

Mercredi, le maire Denis Coderre a remis en doute le bien-fondé d'un PPP pour le pont Champlain.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les promesses de la campagne électorale

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.