NOUVELLES
03/09/2015 16:04 EDT | Actualisé 03/09/2016 01:12 EDT

Hollywood aura un automne riche en diversité avec «Freeheld» et «Carol»

NEW YORK — Le changement sera dans l'air et au grand écran à l'automne 2015, alors que la saison cinématographique s'annonce riche pour la diversité sexuelle.

«Freeheld», qui prendra l'affiche aux États-Unis le 2 octobre, raconte l'histoire réelle de Laurel Hester (Julianne Moore) et de sa conjointe Stacie Andree (Ellen Page). Lorsque Mme Hester a appris qu'elle mourrait d'un cancer du poumon, en 2005, elle a fait appel aux instances juridiques du pays pour que sa pension de vieillesse soit remise à sa conjointe. Cela aurait normalement été automatique pour un couple marié, mais le comité a initialement refusé. Steve Carell et Michael Shannon joueront aussi dans «Freeheld».

Il y a huit ans, un court métrage documentaire sur cette histoire a remporté un Oscar.

La première fois qu'Ellen Page a été contactée pour ce drame, elle avait 21 ans. Elle venait d'être découverte dans «Juno». C'était sept ans avant la décision historique de la Cour suprême des États-Unis de permettre le mariage gai et six ans avant qu'elle-même ne révèle son homosexualité.

Selon elle, il est utile de faire un film pour mettre en lumière l'importance de la décision de la Cour suprême et de la lutte pour l'égalité.

Le mois suivant, le 20 novembre, c'est «Carol» qui prendra d'assaut les salles de cinéma avec une histoire inspirée d'un roman de Patricia Highsmith, sur une histoire d'amour cachée entre deux femmes dans les années 1950. Cate Blanchett et Rooney Mara joueront les personnages principaux. Le film surfe une vague de critiques positives reçues au festival du film de Cannes, où Rooney Mara a obtenu le prix de la meilleure actrice.

Également en novembre, du réalisateur de «Le discours du roi», Ton Hooper, «The Danish Girl» prendra l'affiche avec Eddie Redmayne. Adaptation d'un roman danois de 1920 de David Ebershoff, le film s'inspire de l'histoire de Lili Elbe, une artiste connue pour avoir été parmi les premières personnes à subir une chirurgie de réattribution sexuelle en 1930.

Ces trois films devraient faire bonne figure dans la saison des galas, mais d'autres productions sur le sujet des orientations et des identités sexuelles sont attendues.

En septembre, «Stonewall» portera au grand écran l'un des moments clés du mouvement de défense des droits des homosexuels, soit les émeutes du Stonewall Inn à New York en 1969.

«About Ray» raconte l'histoire de la transition de genre d'une adolescente, jouée par Elle Fanning, et la réaction de sa famille.

Par le passé, Hollywood s'est surtout intéressé aux hommes dans les films sur l'homosexualité, avec «Milk», «Philadelphie» et «Souvenirs de Brokeback Mountain».

Jake Coyle, The Associated Press