NOUVELLES
03/09/2015 08:37 EDT | Actualisé 03/09/2016 01:12 EDT

GP d'Italie - Le GP 2014 en bref

Grand Prix d'Italie, 13e manche (sur 19) de la saison 2014 en Championnat du monde de Formule 1, couru le 7 septembre sur l'Autodrome de Monza, près de Milan:

Distance: 53 tours de 5,793 km soit 306,720 km

Temps: ensoleillé (25°C dans l'air, 44°C sur la piste dimanche au départ)

Meilleur temps absolu des qualifications: Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 1:24.109 en Q3 (moyenne: 247,950 km/h)

Pole position: idem

Grille de départ:

1re ligne: Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) - Nico Rosberg (GER/Mercedes)

2e ligne: Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes) - Felipe Massa (BRA/Williams-Mercedes)

Podium:

1. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) les 306,720 km en 1 h 19:10.236 (moyenne: 232,450 km/h)

2. Nico Rosberg (GER/Mercedes) à 3.175

3. Felipe Massa (BRA/Williams-Mercedes) à 25.026

Meilleur tour en course: Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 1:28.004 au 29e tour (moyenne: 236,975 km/h)

Leaders successifs: Rosberg du 1er au 23e tour, Hamilton du 24e au 25e tour, Rosberg du 26e au 28e tour, Hamilton du 29e tour à l'arrivée.

Championnats du monde:

Pilotes: 1. Rosberg (GER) 238 pts; 2. Hamilton (GBR) 216; 3. Ricciardo (AUS) 166; 4. Bottas (FIN) 122; 5. Alonso (ESP) 121; 6. Vettel (GER) 106; 7. Button (GBR) 72; 8. Hülkenberg (GER) 70; etc.

Constructeurs: 1. Mercedes-AMG 454 pts; 2. Red Bull 272; 3. Williams 177; 4. Ferrari 162; 5. McLaren 110; 6. Force India 109; 7. Toro Rosso 19; 8. Lotus 8; 9. Marussia 2.

La course: 6e victoire de la saison, et 28e de sa carrière en F1, pour Hamilton, parti en pole position mais auteur d'un départ raté (4e à la fin du 1er tour) à cause d'une défaillance de sa procédure électronique de démarrage, un problème jamais rencontré auparavant. Rosberg, parti en première ligne, est parti en tête et menait encore devant Hamilton, après son seul et unique changement de pneus, quand il a fait un tout droit à la première chicane, au 29e tour, ce qui a permis à Hamilton de le dépasser sans avoir besoin de l'attaquer ou de prendre le moindre risque. Rosberg s'est ensuite contenté de la 2e place, et des 18 points qui vont avec, ce qui lui permet de garder 22 points d'avance sur Hamilton, à six manches de la fin. Derrière les Flèches d'Argent, comme prévu, les Williams ont été au rendez-vous, mais pour une fois Massa, 3e, a fini devant Bottas, 4e, qui avait pourtant complètement raté son départ lui aussi et s'était retrouvé 11e à la fin du 1er tour. Du côté de Red Bull, Ricciardo, avec des pneus plus frais de huit tours, a dépassé Vettel en fin de course et consolidé sa 3e place au championnat, grâce aussi au premier abandon d'Alonso cette saison, en raison d'un problème électrique au niveau du système de récupération d'énergie de sa Ferrari. Comme à Spa, Magnussen a été pénalisé après l'arrivée (5 secondes) pour avoir résisté à un rival (Bottas), dans le feu de l'action, ce qui l'a fait rétrograder de la 7e à la 10e place du classement final.

dlo/tba