NOUVELLES
03/09/2015 16:49 EDT | Actualisé 03/09/2016 01:12 EDT

Euro-2016 - Succès pénible mais précieux pour l'Italie contre Malte

L'Italie a eu le plus grand mal à se défaire de Malte jeudi à Florence (1-0), mais ce mince succès couplé au match nul de la Croatie la rapproche de la qualification pour l'Euro-2016.

Après sept journées disputées dans le groupe H, les Italiens dépassent les Croates, tenus en échec par l'Azerbaïdjan, en tête de la poule avec 15 points contre 14. La Norvège en compte 13.

Ce fut pénible mais la Squadra Azzura s'est donc remise dans le bon sens après quatre matches sans victoire.

Dimanche à Palerme, elle recevra la Bulgarie pendant que Norvège et Croatie, ses deux rivaux pour la qualification, s'affronteront à Oslo.

Jeudi, le calvaire a duré 70 minutes. 70 minutes à tirer à côté, au-dessus, à se faire contrer, à centrer sans succès, à buter sur des Maltais regroupés et sans autre ambition que celle de résister. 70 minutes aussi à attendre le geste juste à l'approche du but.

Il est venu de Candreva, tout juste entré en jeu, qui a servi de la droite un très bon centre, repris de la tête par Pellè, le buteur de Southampton (1-0, 70e).

Auparavant, les joueurs d'Antonio Conte avaient donc beaucoup tourné autour du but d'Andrew Hogg. Pirlo, Pellè déjà, Verratti (qui portait le N.10), ou Eder ont eu de belles occasions, mais la plus nette est revenue à Gabbiadini, dont la très belle frappe du gauche a été repoussée par la transversale (59e).

Le duo Pirlo-Verratti aligné par Conte avec Bertolacci au milieu de terrain n'a toujours pas donné de grandes garanties de complémentarité mais si l'Italie a des problèmes à résoudre, c'est prioritairement en attaque plus qu'au milieu de terrain.

Et le Parisien, sorti sous les applaudissements, a encore réussi quelques gestes qui font venir au stade, comme ce double râteau que le Maltais Fenech a sanctionné d'un croc en jambes valant carton jaune.

stt/pyv