POLITIQUE
03/09/2015 08:02 EDT | Actualisé 03/09/2015 08:04 EDT

Élections fédérales 2015: Justin Trudeau critiqué pour n'avoir eu que des hommes derrière lui à Québec

GEOFF ROBINS via Getty Images
Liberal leader Justin Trudeau speaks to reporters during a press conference following the first federal leaders debate of the 2015 Canadian election campaign in Toronto, August 6, 2015. Canadians are set to go to the polls on October 19, 2015. AFP PHOTO / GEOFF ROBINS (Photo credit should read GEOFF ROBINS/AFP/Getty Images)

La disposition de personnes en arrière-plan pour les photos de campagne des chefs de partis fédéraux a été significative dans cette campagne 2015, une stratégie élaborée soigneusement pour illustrer les annonces quotidiennes des partis.

Mais le chef libéral Justin Trudeau s'est retrouvé sur la défensive pour cet arrière-plan, mercredi, à Québec, alors qu'il se tenait devant une rangée de 14 candidats masculins de la région.

M. Trudeau voulait attirer l'attention sur une réforme des relations entre Ottawa et les provinces. Il a plutôt dû s'expliquer sur le système du Parti libéral du Canada pour recruter des femmes candidates.

Le chef libéral a fait valoir que la formation avait tenu des processus de nomination ouverts à travers le pays, et que les libéraux étaient fiers de compter environ un tiers de femmes parmi leurs candidats.

Parlant aux médias avant un rassemblement dans la circonscription de Louis-Hébert, détenue par les néo-démocrates avant la dissolution de la Chambre des communes, M. Trudeau a affirmé que le parti préférerait avoir plus de femmes candidates. Il a rappelé sa promesse de composer un cabinet libéral à parts égales d'hommes et de femmes.

Concernant l'arrière-plan 100 pour cent masculin pour l'événement à Québec, le chef libéral a parlé d'une coïncidence géographique.

La porte-parole libérale Zita Astravas a envoyé une note à des journalistes voyageant avec M. Trudeau pour indiquer que Marie-Josée

Normand, candidate dans la circonscription de Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, n'avait pas été en mesure de se joindre à l'équipe pour la séance de photos.

Mme Astravas a affirmé que Mme Normand avait participé au rassemblement qui a suivi.

La candidate néo-démocrate Peggy Nash a pris à partie les libéraux après l'événement.

"M. Trudeau prétend que la disposition de 14 candidats masculins en arrière-plan était un accident. Est-ce aussi un accident que seulement sept des 22 candidats de son équipe économique mise de l'avant sur le site Internet soient des femmes? Avec une représentation de plus de 40 pour cent de femmes dans l'équipe de candidats du NPD, Tom Mulcair sait que la sous-représentation des femmes en politique est tout saut un accident", a dit Mme Nash par communiqué.

L'organisation voix égales, qui milite pour l'élection de plus de femmes canadiennes dans tous les ordres de gouvernement, a affirmé que les données de la fin août faisaient état d'un pourcentage global d'environ 31 pour cent de femmes candidates pour les cinq principaux partis fédéraux, un niveau similaire à celui des élections de 2011.

Galerie photo Les chefs en campagne, élections fédérales 2015 Voyez les images