NOUVELLES
03/09/2015 09:50 EDT | Actualisé 03/09/2016 01:12 EDT

Egypte: des dizaines de peines de prison dans un procès de masse

Un tribunal égyptien a condamné jeudi des dizaines de personnes à la prison à vie ou à de lourdes peines de prison pour des violences et l'incendie d'églises en 2013, après la dispersion sanglante d'un rassemblement de partisans de l'ex-président islamiste Mohamed Morsi.

Le tribunal dans la province de Sohag a condamné 22 personnes à la prison à vie --soit 25 années de prison ferme-- tandis que 37 personnes ont écopé de 15 ans de prison et huit autres de 10 ans de prison, selon un responsable du tribunal.

Elles ont été condamnés pour des manifestations violentes islamistes durant lesquelles trois églises coptes avaient été incendiées dans cette province du sud de l'Egypte.

Ces violences intervenaient après la mort de plus de 700 manifestants pro-Morsi, tués le 14 août 2013 par des policiers et des soldats en plein coeur de la capitale égyptienne, dans la dispersion de leur sit-in.

Les manifestants réclamaient le retour au pouvoir de M. Morsi, destitué en juillet 2013 par l'ex-chef de l'armée et actuel président Abdel Fattah al-Sissi.

Le tribunal a en outre condamné 52 personnes par contumace à des peines allant de 10 ans de prison à la prison à vie, d'après la même source. Selon la loi égyptienne, ils seront rejugés s'ils se rendent.

Dans les jours qui avaient suivi le 14 août 2013, d'autres églises et biens de la minorité chrétienne orthodoxe copte avaient été attaquées dans le pays, les assaillants reprochant notamment à la communauté d'avoir soutenu l'éviction de M. Morsi.

Depuis la destitution du président islamiste, plus de 1.400 de ses partisans ont été tués dans la dispersion de leurs manifestations. Des dizaines de milliers ont été interpellés et des centaines condamnés à mort dans des procès de masse qualifiés par l'ONU de "sans précédent dans l'histoire récente" du monde.

mos-tgg/jri