NOUVELLES
03/09/2015 08:06 EDT | Actualisé 03/09/2016 01:12 EDT

Centrafrique: un autre soldat français est soupçonné d'agression sexuelle

GENÈVE, Suisse — Un autre soldat français est soupçonné d'avoir agressé sexuellement une adolescente en République centrafricaine.

L'armée française est déjà ébranlée par des allégations selon lesquelles des soldats ont agressé des enfants n'ayant parfois que neuf ans, en leur offrant de l'eau ou des friandises en retour de services sexuels.

L'affaire a éclaté au grand jour en avril dans les pages du quotidien britannique The Guardian, même si les autorités françaises étaient au courant depuis l'été dernier. Aucune accusation n'a encore été déposée.

Lors d'un déplacement en République centrafricaine jeudi, le Haut commissaire de l'ONU pour les droits de la personne, Zeid Ra'ad Al Hussein, a indiqué que la plus récente victime présumée aurait été agressée il y a environ un an. Elle a accouché d'un enfant en avril et a déposé une réclamation de paternité auprès des autorités locales.

La France a déployé des soldats en République centrafricaine en décembre 2013, après une éruption de violence sectaire entre chrétiens et musulmans. Une mission onusienne de maintien de la paix a aussi été déployée depuis.

Ces Casques bleus font maintenant l'objet de plus d'une dizaine d'allégations d'agressions sexuelles. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a pris le mois dernier une mesure sans précédent en congédiant le chef de la mission.

«Nous devons tout simplement trouver comment empêcher que des actes aussi odieux soient commis où que ce soit par des soldats qui sont sensés protéger des populations vulnérables», a dit M. Zeid.

Il a ajouté que les autorités françaises ont été informées de la situation et que les pays qui contribuent des soldats aux missions onusiennes ont l'obligation d'enquêter rapidement sur de telles allégations.

The Associated Press