POLITIQUE
02/09/2015 06:02 EDT | Actualisé 02/09/2015 06:07 EDT

Élections fédérales 2015: Le Parti vert mène ses batailles là où il a le plus de chances de les gagner

capture ecran

Le Parti vert concentre ses efforts de campagne dans certaines circonscriptions stratégiques à travers le pays où il a déjà effectué une percée, a déclaré mercredi la chef, Elizabeth May.

Le parti n'avait que deux sièges au Parlement lorsque la campagne a été déclenchée, mais il recrute des candidats d'un océan à l'autre.

En campagne au Nouveau-Brunswick mercredi, Mme May a affirmé qu'elle mettait les bouchées doubles dans des circonscriptions comme Fredericton, où le chef du Parti vert provincial, David Coon, a obtenu un siège à l'Assemblée législative l'an dernier.

"David Coon et sa victoire à Fredericton ont abattu une barrière, tout comme ma victoire dans Saanich-Gulf Islands a fait une différence. Cela a prouvé que les verts pouvaient être élus dans un scrutin majoritaire uninominal", a-t-elle dit.

"Le Parti vert du Canada n'a pas les ressources pour mener dans toutes les circonscriptions une campagne comme celle que mène ici Mary Lou Babineau (la candidate des verts dans Fredericton). Nous concentrons les ressources là où nous voyons les meilleures occasions de faire élire un député vert."

Cette stratégie est intelligente, croit Don Desserud, un expert en politique de l'Université de l'le-du-Prince-Édouard.

"C'est incroyablement difficile pour un parti d'en arriver au point où il récolte assez de votes pour qu'ils se traduisent en sièges dans une campagne nationale", a-t-il expliqué.

S'il aime l'idée de se concentrer sur quelques régions plutôt que de s'éparpiller de façon inefficace, il prévient toutefois que le soutien à un candidat dans une province, comme M. Coon au Nouveau-Brunswick ou Peter Bevan-Baker à l'le-du-Prince-Édouard, ne se traduira pas nécessairement en votes au fédéral.

Un parti de la taille du Parti vert doit chercher de petites victoires. "Même le fait qu'Elizabeth May garde son siège sera vu comme un progrès. S'ils peuvent gagner 10 sièges, il s'agirait d'un point tournant pour le parti et pour sa réputation à travers le pays", a affirmé M. Desserud.

Stratégie pour les aînés

Mme May se trouvait au Nouveau-Brunswick pour dévoiler la plateforme de son parti pour les aînés, qui comprend entre autres un revenu minimum garanti et un programme d'assurance-médicaments national.

La chef a déclaré que son parti appuyait l'Association médicale canadienne, qui demande une stratégie pour laisser les aînés vivre dans leur maison, leur permettre de demeurer actifs et leur assurer une bonne qualité de vie.

Un revenu garanti s'ajouterait aux prestations de régime de retraite pour assurer qu'aucune personne âgée ne vive dans la pauvreté.

La stratégie des verts comprend également une augmentation du Transfert canadien en matière de santé pour tenir compte de l'âge de la population d'une province.

Le parti promet d'augmenter le nombre de lits pour les soins de longue durée et d'améliorer le soutien offert aux membres de la famille.

En outre, Mme May a indiqué que son parti voulait aborder la délicate question du suicide assisté et du droit de mourir dans la dignité.

Galerie photo Les chefs en campagne, élections fédérales 2015 Voyez les images