NOUVELLES
01/09/2015 11:48 EDT | Actualisé 01/09/2016 01:12 EDT

Total : début de production dans un projet de sables bitumineux au Canada

Le géant pétrolier français Total a annoncé mardi le démarrage de la production de la deuxième phase d'un projet d'exploitation de sables bitumineux au Canada.

Le projet, Surmont 2, est situé près de la ville de Fort McMurray, épicentre de l'exploitation des sables bitumineux de la province de l'Alberta.

Les sables bitumineux sont un mélange semi-solide de pétrole brut, de sable et d'argile. Leur est exploitation est plus complexe et plus chère que celle d'autres types d'hydrocarbures.

Total est partenaire du projet Surmont à parts égales (50%) avec l'américain ConocoPhillips, qui en est l'opérateur.

La première phase, Surmont 1, a produit 12.000 barils par jour en moyenne en 2014.

"Compte tenu de la technique de production utilisée, la production augmentera progressivement en 2016 et 2017, pour atteindre alors son plateau de 118.000 barils par jour. Cette deuxième phase permettra au projet Surmont (phases 1 et 2) d'atteindre une capacité de production totale de 150.000 barils par jour", affirme Total dans un communiqué.

L'extraction se fait grâce à une technologie d'injection de vapeur d'eau recyclée, qui consiste à chauffer le réservoir à l'aide de vapeur d'eau, afin de rendre les hydrocarbures suffisamment liquides pour les récupérer, explique le groupe.

"Il s'agit du cinquième démarrage depuis le début de l'année 2015, et ce projet contribue à la croissance de la production de l'amont", souligne Arnaud Breuillac, directeur général de la branche exploration-production de Total.

Total vise en 2015 une "hausse de plus de 8%" de sa production moyenne d'hydrocarbures. Au premier semestre, elle a grimpé de 11%, permettant de compenser pour partie la chute des prix du pétrole.

"Le projet Surmont met en valeur des réserves très importantes et présente l'avantage d'offrir un long plateau de production, qui générera des +cash flows+ (flux de trésorerie, NDLR) pendant de longues années", ajoute le dirigeant.

En juillet, une marée noire au coeur de la forêt boréale canadienne, provoquée par une fuite sur un oléoduc transportant du liquide bitumineux, a relancé le débat dans le pays sur la sécurité de ces infrastructures. Le Canada était en 2014 le cinquième producteur mondial de pétrole.

abb/fpo/cr/

TOTAL

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!