NOUVELLES
01/09/2015 06:58 EDT | Actualisé 01/09/2016 01:12 EDT

Mondial-2015 - Les Fidjiens conquérants, malgré tout

Les Iles Fidji font figure de victime expiatoire dans la "poule de la mort" du Mondial-2015, mais quatre ans après le fiasco de 2011 les joueurs du Pacifique peuvent avancer de solides arguments sportifs et un état d'esprit conquérant.

Déception du dernier Mondial qu'elle avait abordé en pleine crise politico-militaire dans l'archipel et soldé par une élimination en phase de poules, l'équipe au palmier a retrouvé goût à la compétition ces derniers mois sous les ordres de son sélectionneur néo-zélandais John McKee.

Et les Fidji rêvent de jouer les trouble-fêtes au milieu des gros (Angleterre, Australie, pays de Galles) vu leur remontée dans la hiérarchie mondiale (9e) même si le rêve d'un nouveau quart de finale (après 1987 et 2007) parait utopique.

"C'est peut-être une poule de la mort pour ces trois pays mais pour nous, c'est une poule pleine d'opportunité. Je pense que nous pouvons encore battre une équipe du Top 6 mondial", estime John McKee.

Pour s'en convaincre, le groupe fidjien, composé pour moitié de joueurs évoluant en France, peut avancer ses forces traditionnelles (des trois-quarts aux jambes de feu), mais aussi un pack désormais au diapason, à l'image du deuxième ligne Leone Nakarawa, vainqueur en mai du Pro 12 (Ligue celte) avec Glasgow.

-Galles, comme on se retrouve...-

Très attendus lors de la Coupe des nations du Pacifique disputée cet été au Canada, les Fidji ont répondu présent en remportant l'épreuve après avoir dominé les Tonga (30-22), le Japon (27-22), puis les Samoa (39-29) en finale.

Si l'ailier vedette Napolioni Nalaga, triple meilleur marqueur du Top 14, fera défaut lors de la Coupe du Monde (il a été placé dans la liste des réservistes), McKee pourra en revanche compter sur la star des Crusaders Nemani Nadolo, auteur de 15 essais en 19 matches en Super Rugby, pour compléter une ligne arrière supersonique avec Met Talebula, Levani Botia, Vereniki Goneva ou Waisea Nayacalevu, champion de France avec le Stade Français.

Si l'expérimenté capitaine Akapusi Qera, qui vivra sa 3e coupe du monde, et ses hommes auront l'honneur de lancer la compétition face aux Anglais à Twickenham (18 septembre), c'est surtout le rendez-vous face aux Gallois le 1er octobre au Millénium de Cardiff qui vaudra le déplacement.

Vainqueurs du XV du Poireau en 2007 en poules à Nantes (38-34) au terme d'un match d'anthologie, les Fidjiens avaient explosé quatre ans plus tard en Nouvelle-Zélande (66-0), avant de retrouver de belles couleurs l'automne dernier lors d'un match de Tournée perdu (17-13), déjà à Cardiff. Vivement les retrouvailles !

rap/mg/pga/jcp

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!