NOUVELLES
01/09/2015 06:34 EDT | Actualisé 01/09/2016 01:12 EDT

Mondial-2015 - Joueurs à suivre/Gr. A: Une attraction et trois confirmations

Entre le phénomène anglais Sam Burgess, dont la sélection comporte des interrogations, et les confirmations Israel Folau, Nemani Nadolo et George North, la poule A de la Coupe du monde, la plus relevée, regorge de talents.

Sam Burgess (ENG). Il n'est même pas assuré d'une place de titulaire, ne compte qu'une sélection (le 15 août contre la France), a été rattrapé par la manche du maillot par le sélectionneur anglais Stuart Lancaster dans le groupe de 31... Et pourtant, les médias anglais n'ont quasiment d'yeux que pour lui. Sam Burgess, star révérée du rugby à XIII a fait le pari fou de tenter il y a six mois sa chance à XV pour disputer la Coupe du monde à domicile. Pari tenu pour le joueur de Bath, donc. Mais pas encore, aux yeux de nombreux éditorialistes et anciens joueurs outre-Manche, pour Lancaster, qui a écarté Luther Burrell, plus expérimenté. Car si Burgess, 26 ans, possède des qualités physiques hors normes (1,93 m pour 116 kg), de sérieux doutes subsistent sur sa capacité à bien défendre à un poste aussi stratégique que centre.

Israel Folau (AUS). Lui aussi a joué à XIII, et même au football australien, avant de basculer à XV. C'est dire le talent protéiforme d'Israel Folau, auteur de deux essais pour sa première sélection en juin 2013 alors qu'il n'avait que quelques mois de pratique à XV derrière lui ! Et, à 26 ans, il en totalise déjà 18 en 33 capes... Peu étonnant dès lors que l'arrière des Waratahs ait été élu fin août meilleur joueur australien pour la deuxième année de suite. Très croyant, Folau (1,93 m pour 103 kg) se distingue sur le terrain par des appuis de feu, une capacité à gagner les duels et son habileté sous les ballons hauts.

Nemani Nadolo (FIJ). Les Fidji regorgent d'ailiers talentueux, mais Nemani Nadolo sort du lot. Parfois comparée à Jonah Lomu, cette force de la nature (1,93 m, 125 kg), capable aussi de jouer au centre, a ainsi inscrit 15 essais en 19 sélections et devrait encore semer la terreur pendant la Coupe du monde. Puissant, rapide et technique, Nadolo s'est révélé ces deux dernières saisons sous le maillot des Crusaders en Super-15, marquant 21 essais. Mais, avant, il avait porté brièvement les couleurs de... Bourgoin-Jallieu. C'était pendant quelques mois lors de la saison 2010-2011, avant de filer à Exeter, où son aventure a pris fin quelques mois plus tard après une arrestation pour conduite en état d'ivresse. Un temps qui semble bien loin, à l'heure de retrouver l'Angleterre.

George North (WAL). Le pays de Galles est soulagé. Il devrait bien pouvoir compter sur son prodige George North, dont la carrière a semblé un temps en suspens à la suite de trois commotions cérébrales la saison écoulée. Mais, après cinq mois d'indisponibilité, l'ailier a fini par refouler un terrain samedi dernier contre l'Irlande à Dublin (victoire 16-10), devenant à 23 ans le plus jeune joueur à atteindre le cap des 50 sélections, toutes nations confondues. C'est dire la précocité et le talent de North, ailier surpuissant et ultra rapide (1,93 m, 109 kg) déjà présent lors de la dernière Coupe du monde, en 2011. Avec quatre ans de plus, mènera-t-il cette fois les Gallois, demi-finalistes en Nouvelle-Zélande, encore plus loin ?

nk/pga/pel

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!