NOUVELLES
01/09/2015 08:47 EDT | Actualisé 01/09/2016 01:12 EDT

Mieux protégé, Cristiano Da Matta aurait évité le coma

L'ancien pilote, aujourd'hui âgé de 41 ans, a failli se tuer dans un accident inusité en 2006, qui l'a laissé dans le coma pendant 28 jours.

Il participait à des essais privés sur le circuit Road America avec son équipe Champ Car quand il a heurté de plein fouet un chevreuil. Il a été blessé grièvement à la tête.

Il a passé 28 jours dans le coma, et est resté à l'hôpital pendant deux mois.

Da Matta s'en est sorti. L'accident qui a coûté la vie à Justin Wilson à Pocono l'a beaucoup touché. Ils étaient coéquipiers chez RuSport en 2006.

« Nous nous entendions tellement bien, se rappelle Da Matta. Nous sommes devenus de bons amis. Quand je me suis retrouvé à l'hôpital, il n'a pas hésité à venir aider ma famille. Aujourd'hui, je pleure sa mort. »

Concernant les suggestions de modifier, voire fermer les cockpits, Cristiano Da Matta est d'accord que le moment est arrivé de revoir le design des cockpits.

« On ne peut pas donner le prétexte de la tradition, explique l'ancien pilote. De toute façon, les voitures ont tellement évolué depuis les débuts de la catégorie formule.

« Aujourd'hui, les voitures sont très sûres, insiste-t-il, le pilote s'en sort souvent indemne, mais la tête est exposée [aux blessures]. »

Le pilote brésilien a bien voulu revenir sur l'accident qui a mis fin à sa carrière.

« Quelle est la probabilité qu'un ressort vous frappe à la tête ? Pourtant, c'est arrivé à Felipe Massa en 2009. Et que dire d'un chevreuil en plein séance d'essais ? Les chances sont minces, mais c'est arrivé.

« Je ne me souviens pas de l'accident comme tel, précise Da Matta. Il n'a pas été filmé. Mais j'ai été chanceux de frapper l'animal dans un virage que je négociais en deuxième vitesse. J'allais à 130 km/h environ. Tout ce dont je me souviens, c'est l'animal sur la piste, quelque chose a touché mon aileron avant, et c'est tout. Un grand trou noir après... »

Cristiano Da Matta a été opéré au cerveau, ce qui lui a sauvé la vie.

« En raison de l'impact, mon cerveau s'est mis à enfler, et la pression était de plus en plus forte. Ils ont dû m'ouvrir le crâne, et ont attendu pour voir comment mon cerveau allait réagir. J'ai eu le crâne ouvert pendant un mois et demi. »

Il a recommencé à piloter en 2008, en endurance (Daytona Prototype). Son accident ne lui a laissé aucune séquelle permanente. 

« Je n'ai aucune contrainte, précise-t-il. Toutes les analyses, faites au Brésil et aux États-Unis le confirment. Je suis à 100% de mes capacités. Je peux faire tout ce que je veux, sauf de la boxe. Je peux vivre avec ça ! », a-t-il conclu.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!